AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  




 

Partagez | 
 

 Schizo mais pas trop....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité

avatar



MessageSujet: Schizo mais pas trop....   04.04.14 18:22

I. Identité

Nom & Prénom : Alonso Kaspip
Surnom : MRononpalui
Sexe : Masculin
Age : 30 à 40 ans
Race : Hume
Idéologie : Mr. Johnson
Métier : Balayeur


II. Conscience du monde et magie

Connaissance des extra-tyrestres : Je suis Balayeur parce que je veux combattre ces vilaines créatures.
Connaissance des vampires : De rares personnes, le malheur est sur eux. Il faudrait que je les aide…
Conscience : Eveillé


III. Allure générale

Description physique: Les gens qui ne me connaissent pas semblent plutôt attirés par moi… c’est peut-être grâce à mon physique de héros ! De taille moyenne avec une jolie peau grisâtre ainsi que de nombreuses cicatrices sur l’ensemble du corps, il faudrait que je fasse plus attention avec cette dague… ah tiens ! Je n’en ai pas sur la figure ! C’est au moins ça de préservé ! En fait je suis plutôt beau ! Ce nez encore en place, pour un balayeur c’est un exploit ! Il me reste quoi… Ah ! Mes bras… plutôt musclé… mes jambes aussi… et ce ventre on dirait presque un pilier ! Mais bon je suis quand même assez fin. Je parais plus fort comme ça, ça peut être utile contre les méchants. Mais le problème c’est que même mes amis Balayeurs m’évitent aussi… Enfin il me reste Hydros, mon ami pour la vie…

Description morale : Le rêve est un joli monde... On peut y faire n’importe quoi, personne ne viendra nous ennuyer avec des « Touche pas à ça ! Tu risquerais de déclencher une nouvelle faille ! » C’était juste un caillou ! Ou un arbre… Je me souviens plus très bien… Mais bon de toute façon un poignard c’est pas dangereux… Je me sens bien là dehors, avec ce vent…c’est toute la beauté de la nature ; ces odeurs ! Mmmmh et ces chants d’oiseaux ! On dirait de la musique ! La vie est présente ici, sans méchante créature. Beurk mais qu’est-ce que c’est que cette odeur ! Ah mais ! Mes mains, qu’est-ce qu’elles ont ! On dirait que je mue, beurk on dirait une ghoule. Mais qu’ai-je fait pour mériter ça ! Aaaaaaah, hein ? Ouf c’était un rêve, pfff c’est nul les rêves j’ai cru que j’allais devenir un vampire. C’était si réel ; cette nature, si seulement le monde était aussi beau…


IV. Précisions supplémentaires

Style de combat : Le combat ! Tout un art, un art auquel je suis forcément confronté. Je ne me bats pas souvent mais j’ai quand même cette dague. Hydros m’aide aussi, et pas que dans les combats, c’est un ami… Je me rappelle cette fois où cet hume appelait au secours, je suis accouru pour voir et là paf il y avait un Hume Lupus qui tailladait le ventre de ce pauvre hume. J’ai essayé de le prendre par derrière et de l’égorger mais je n’avais pas vu sa queue traînant par terre. Forcement ça doit faire mal mais pas au point de sursauter et de se fendre le crâne en se retournant sur le mur à côté !
Talents particuliers : J’ai quand même eu de la chance…
Signes particuliers : « Ces cicatrices ne partiront jamais » m’a dit un médecin, faut vraiment que j’évite de jouer avec cette dague… N’est-ce pas Hydros ?!

Liens éventuels : Tous les Balayeurs me connaissent, peu me respectent, mais tous me craignent… Pourquoi ?


V. Histoire

[Attention le récit que vous vous apprêtez à lire a été rédigé à l’aide de la technique du Brain Storm In…]

Son histoire ? Rien de vraiment spécial… A part une fois… Le malheur de sa vie… C’était lorsque qu’il n’avait qu’une poignée d’années. Une journée aussi normale qu’une autre. Un ancien Balayeur, ami de ses parents leur rendait visite. Alonso et ses parents étaient allés chercher de quoi cuisiner un bon plat pour fêter cette occasion. Il avait montré Hydros au Balayeur ; à cette époque ce n’était qu’une sphère archanotechnologique fonctionnant à la vapeur. Ses parents en étaient très fier, en tant qu’ingénieurs c’était la réussite de leur vie, ils allaient devenir riche grâce à cette invention. Le Balayeur lui dit qu’il la trouvait plutôt jolie, en effet elle avait une sorte d’aura qui flottait autour d’elle et à cela s’ajoutait la vapeur qui s'en échappait et venait légèrement tourbillonner autour de la sphère. Une magnifique chose en soit.
Vint alors le moment où ils rentrèrent chez eux. Alonso vit cette hume encapuchonné qui faisait tournoyer sa dague au-dessus de sa main. Il ne put s’empêcher de crier à ses parents :
« Regardez ! Il fait voler sa dague, comment il fait ? »
Avec un geste élégant celui-ci rangea sa dague et fit comme si de rien n’était, ses parents n’eurent pas le temps de le voir : il avait déjà fui. Lorsqu’ils rentrèrent chez eux celui-ci fit une seconde apparition. Il se faufila à l’intérieur de la maison et menaça ses parents. Le pauvre enfant ne saura jamais pourquoi ! Ils fuirent jusqu’à l’atelier, poursuivis par le cagoulé. Le Balayeur n’avait pas quitté l’atelier et voulu protéger ses parents. C’est là que, pour la première fois, Alonso vit l’horrible visage du Versatilis qui procédait alors à une incantation. Alonso s’était réfugié dans les bras de sa mère. Une lueur commença à filtrer une sorte de brèche. Notre ami Balayeur tira alors son épée et assainit un puissant coup. Lorsque l’épée toucha l’horrible créature une explosion se fit entendre et ils furent projetés à l’autre bout de la pièce. C’eut pu être sans dégâts si les outils de jardinage avaient été rangés…

Le Versatilis avait été tranché net mais le Balayeur reçut le plus gros de l’explosion et fut envoyé s’encastrer dans le mur à côté de la sphère archanotechnologique. Le sort ayant été stoppé réagit avec celui de la sphère ce qui eut comme effet de transférer l’âme du Balayeur dans l’objet flottant. Tout ce petit monde était sagement endormi, sonné par l’explosion…

Lorsque le Balayeur, si on peut encore l’appeler ainsi, se réveilla, la première chose qu’il constata fut l’étrange sensation de ne plus avoir de corps humiens. La seconde fut l’étrange brume qui tourbillonnait autour de lui. Ensuite il vit avec effroi les dégâts causés par le combat et essaya de bouger pour aller voir si ses amis étaient encore en vie. C’était comme ses premier pas en tant qu’Hume : il vacillait et faillit perdre la boule, mais arriva finalement à se remettre dans le bon axe. Il alla voir Alonso et ses parents et constata à quel point ce qui s’était passé tenait de la malchance :
« Oh non, il s’est pris un râteau ! Beurk, elle s’est fait découper par une pelle ! »
Il essaya de réveiller Alonso a priori indemne, mais sans bras ce fut difficile, le seul moyen restait de lui parler. Il cria :
« Alonso ? ALONSO ? »
Mais celui-ci ne bougeait pas. Il dut attendre près de 10 heures le temps qu’il reprenne conscience. Alonso eut du mal à revenir sur Tyr. Lorsqu’il se réveilla il apprit à quel point le sang pouvait coller. Vous pouvez facilement imaginer le choc que cela peut-être de se réveiller avec ses parents mort à côté de soi… La sphère s’en rendit compte et hurla :
« ALONSO ! »
Celui-ci demanda ce qui s’était passé. Le Balayeur tenta de lui répondre mais le transfert avait beaucoup affecté sa mémoire. Il ne se rappelait plus des détails, tout comme il avait oublié son nom. Ce qui intriguait Alonso :
« Qu’est-ce que tu es ? »
Il répondit qu’il était l’ami de ses parents mais Alonso ne comprit pas, trop choqué par les événements, et lui demanda quand même son nom. Il dut vite retrouver un nom qui lui conviendrait mieux. La première chose qu’il avait remarqué était la vapeur et il trouvait même cela plutôt joli, il en fit donc son nom :
« Je m’appelle Hydros.
-Ah, fit Alonso. »
Il se leva pour évaluer les dégâts. Ses parents s’étaient déjà vidés de leur sang. Il alla voir l’agresseur. Celui-ci avait toujours la dague sur lui. Alonso la prit et dit :
« C’est à cause de lui ! Il la faisait tournoyer tout à l’heure… J’ai dû le contrarier…
-Mais non, dit Hydros, ce n’est pas de ta faute ! (Si on excepte les outils mal rangés…) »
Revenir en haut Aller en bas
 

Schizo mais pas trop....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Il fait beau, mais toujours trop chaud. [Fin]
» Dena Erwena, glauque mais pas trop
» Travelo mais pas Trop. [UC]
» Milo ; Reculer pour prendre de l’élan, pour pouvoir mieux sauter, mais à trop reculer on finit par ne plus sauter.
» T'as déjà vu une fille avec des cheveux roses ? Nan ? Mais c'trop swag !
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Longest Night -
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit