AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  




 

Partagez | 
 

 Come back et autres vieilleries. [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

- Irma Omnichiante - "Allez-vous mourir un jour ? Appelez au 3627."

avatar

Signalement : Vampire


MessageSujet: Come back et autres vieilleries. [Libre]   18.12.08 0:39

Au loin, une ligne rougeâtre témoignait d'un coucher de soleil très récent. Mais à travers la ville et son animation, la naissance de l'obscurité passait totalement inaperçue. Sans doute que dans ces amas de béton et de métal, d'autres merveilles plus palpitantes retenaient les attentions des plus rêveurs et hantaient les pensées des plus angoissés. Il y avait du monde à cette heure, circulant en tout sens dans ce centre névralgique en pleine effervescence. Les êtres les plus poétiques parleraient sans doute d'une foule devenue un seul et unique être vivant se mouvant au gré de sa circulation. Mais pour la grande majorité des gens, il ne s'agissait que d'un amas de humes grouillants, chacun trop pressé et trop accaparé par sa petite personne pour se soucier de ce monde qui les entouraient. Et la grande majorité se plaisait à vivre avec ces œillères, ne cherchant jamais à savoir ce qu'il pouvait bien exister au-delà de leurs simples petites considérations quotidiennes. Ce devait être le cas d'à peu près tout le monde dans cette gare qui n'était finalement qu'un lieu de transition, un passage d'un endroit à un autre, un portail en somme, entre plusieurs vies qui souvent ne faisaient que se croiser sans jamais se partager.

Et dans cet amas, un train arriva, comme d'autres, cessant sa course contre son quai de destination. Il en descendit d'autres personnes, venant renflouer cette foule qui aurait pourtant pu s'apaiser si les rails de tous genre n'assuraient pas un renouveau de gens hâtifs. Et parmi eux, une petite silhouette vêtue d'un long manteau descendit, s'empressant de se décaler pour laisser le champ libre à des voyageurs. Elle n'avait qu'une valise, petite, rectangulaire, un peu usée qui devait pas contenir grand chose. Peu importe, elle se mêla, à l'instar de tous, dans la foule, devenant partie intégrante de cette chose mouvante. Sa main libre, gantée, remonta contre son capuchon, relevant le bord supérieur et ses yeux noirs se perdirent un instant sur ces entrelacs de poutres. Cette construction suffisait à elle seule à donner le vertige. Mais les prunelles se rabaissèrent sur cette foule dont la plupart des êtres la dépassaient d'une bonne tête. Pourtant, elle s'avançait sans trop de mal, pas après pas, entre les gens sans menacer de heurter qui que ce soit, et rejoignit des escaliers, montant les marches pour rejoindre le niveau supérieur, celui où seuls les métros circulaient.

Elle marqua un temps d'arrêt devant une machine, prenant son billet, à l'instar de tous ceux qui arrivaient en ses lieux. Il y avait du monde, et elle dû patienter quelques minutes que les personnes la précédant fasse ce qu'ils avaient à faire. Elle-même ne s'attarda pas, glissant ses restes de dons dans la poche de son manteau. Elle n'avait plus qu'à rejoindre le bon quai et à patienter. Chose qu'elle ne tarda pas à faire. Un métro passa, mais ce n'était pas le sien. Un haut parleur signala que les transports subissaient quelques retards, mais elle ne l'écouta à peine. Il n'y avait pas grand chose de surprenant, c'était ainsi, dans une ville aussi active. Sur le quai, elle tenait sa valise à deux mains, devant elle, fixant le sol à quelques pas devant elle. Puis elle fit un pas en arrière, deux sur la gauche, et s'immobilisa à nouveau. Du moins pendant quelques secondes.

Quelqu'un la percuta, et elle bascula en avant, relâchant sa valise sur laquelle elle trébucha, chutant sur le sol, heureusement loin du bord du quai, et sans se faire mal. Un simple incident peut-être? Très certainement. Eliade releva un peu plus le bord de son capuchon, posa ses mains à plat sur le sol et commença à se relever. Juste un incident hasardeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

avatar



MessageSujet: Re: Come back et autres vieilleries. [Libre]   19.12.08 19:24

Il venait à peine de sortir de son appart', un truc avec deux pièces et un toit... C'était pas grand chose, même rien du tout au yeux de beaucoup mais c'était son squatte et dans un coin pareil, c'était signe de sécurité. La sécurité, c'était ce que devaient oublier les bestioles de cette ville, maintenant qu'il était là, elles seraient tous exterminées. Elles n'avaient pas leur place ici, ce monde était aux humes, pas à elles. Toujours étant que Scott aimait se balader dans son quartier, c'est calme le jour, tout les malfrats dorment, les petites frères jouent au caïd pendant les heures de repos des pauvres mères... Il n'y avait pas de mouvement aucun effet de masse, presque pas de bruit...

Ce qui n'était absolument pas le cas de la gare. Il n'aimait pas trop cette endroit, les gens allaient en tout sens sans même se regarder. On aurait dit une véritable fourmilière. Mais bon, il avait été appelé pour un travail. Une machine de train avait rendu l'âme, c'est étonnant quant on voit l'âge de la ferraille... Lui qui avait besoin de carat pour se payer les infos qu'ils voulaient, il ne pouvait pas se permettre de refuser. Il rentra dans une bouche de métro, contrairement à beaucoup de gens, il n'avait pas vraiment besoin de se frayer un chemin, les gens s'écartaient d'eux-même, c'est vrai qu'un type d'1m90, on ne veut pas le percuter de plein fouet. Surtout que ce type paraissait pas trop commode et bien baraque. Il soupira lorsqu'il remarqua son retard. Il venait de louper le métro à 10 secondes, quelle frustration ! Il regarda autour de lui, balayant les diverses possibilités. Il y avait un siège pas loin. Scott s'y dirigea, avec cette marche particulière qui était la sienne, la marche en canard. Une femme regarda River, elle était agée et semblait outré parce qu'elle voyait. Qu'est-ce que tu me veux la vieille, c'est ce que ravala Scott avant de poursuivre sa route.

Il s'installa enfin sur un siège, il avait lutté pour l'avoir, obligé de jeter son plus noir regard sur celui qui l'occupé. Evidemment, l'occupant ne mesurait pas plus d'1m75 et avec regret, il quitta son siège. Le métro se mit en marche. Il regarda alors par-delà la fenêtre, il n'y avait pas grand chose à voir mais c'était mieux que de voir une marée de gens entassé.
Lorsqu'il arriva à destination, il s'engouffra dans la marée pour sortir. C'est alors qu'il percuta une frèle silhouette. Elle devait pas faire très attention parce que la plupart des gens l'évitait facilement. Il la regarda un peu étonné. Il ne savait absolument pas qui été cette femme, il remarqua juste qu'elle avait une peau plutôt clair et des cheveux dorés. Elle était petite, le contraste était impressionnant. Il rigola volontier de l'évènement pour une fois qu'il ne ressemblait pas au monstre qu'il était à la tombée de la nuit. Il lui tendit sa grosse main pour l'aider. Il n'était pas assez mal éduqué pour passer son chemin en la laissant par-terre, il aurait pu l'être sa mère avait si bien veillée à cela. Il remarqua alors ses yeux, ils étaient d'un noir infini. Un soulagement se fit sentir sur son visage, elle n'était donc pas une bêbête...

-Je suis désolé, je ne vous avez pas vu... Il rigola de plus belle, c'est vrai qu'elle était petite et lui un peu salo sur les bords.
Revenir en haut Aller en bas

- Irma Omnichiante - "Allez-vous mourir un jour ? Appelez au 3627."

avatar

Signalement : Vampire


MessageSujet: Re: Come back et autres vieilleries. [Libre]   20.12.08 0:47

Il ne s'agissait que de maladresse, juste de la maladresse. Elle ne devait pas être habituée aux bousculades d'une grande ville, à l'affolement et l'empressement des passants, à la foule en folie. Pourtant, contre le sol, elle eut un sourire, un faible petit sourire désolé alors qu'elle retirait ses gants pour les glisser dans sa poche, tendant ensuite une main pour prendre celle qui était si gentiment tendue. Il était tout simplement gigantesque. Elle n'aurait pu avoir aucune chance, c'était un fait. Mais ça ne la dérangeait pas. Eliade eut un air confus, se relevant avec l'aide généreuse de celui qui finalement n'y était pas pour grand chose dans cette bousculade.

"Il n'y a pas de mal."

Non, vraiment pas. Elle inclina légèrement la tête sur le côté, relâchant la main du jeune homme pour simplement la laisser retomber contre sa cuisse. Il faisait au moins deux... Peut-être même trois tête de plus qu'elle, et elle du relever le visage pour le voir, faisant glisser son capuchon sur ses cheveux.

"C'est à moi d'être désolée. J'aurais dû être plus attentive, toutes mes excuses."

Probablement gênée, elle replaça son capuchon, et se pencha pour reprendre sa valise avant qu'une autre personne trop pressée ne trébuche. Il y avait eu assez de chutes pour aujourd'hui, n'est-ce pas? enfin bref. Cet homme de grande taille aurait plutôt dû l'insulter, mais sa réaction ne parut pas la surprendre. Cependant, elle trouvait plutôt apaisant ce rire qu'il a eu. enfin une personne pas trop accaparée par des considérations pleinement égoïstes. Le simple fait qu'il s'excusait en disait beaucoup, même si elle ne le prenait tout de même pas pour un saint.

"A cause de moi, vous avez peut-être raté votre métro..."

Ce n'était pas vraiment une question, mais s'il avançait suffisamment vite pour se prendre un obstacle aussi petit soit-il, c'est qu'il devait quelque part être assez pressé, non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

avatar



MessageSujet: Re: Come back et autres vieilleries. [Libre]   20.12.08 19:24

Elle était comique. C'était lui qui l'avait bousculé et elle s'excusait. Il rigola de plus belle. Y a des gens parfois tu les rencontres, tu les plaints, il semble si timide, si craintif. C'est vrai qu'il n'avait pas fait attention, il n'était pourtant pas pressé mais il s'était laissé emporter par cette foule. D'ordinaire, il n'y avait pas vraiment de mal à ça mais aujourd'hui, il avait envoyé au sol une liliputienne. Il l'a regarda remettre sa capuche, elle avait glissé lors de la remise sur pied. C'était marrant cette capuche, ça donnait un effet de style.

-Et pourquoi donc ?

Il faisait bien évidemment allusion à ses propos. Elle devait faire plus attention à quoi ? A un gars de 2 mètres ? Bon c'est un peu exagéré, il ne mesure pas tant. Il se sentait un peu obligé de lui apprendre que dans ce monde, c'est celui qui s'affirme qui gagne. Bon d'accord, elle partait avec un gros handicap....

-C'est moi le grand, j'aurais du te voir, au lieu d'avancer comme un mufle.

Il l'avait tutoyé, il ne faisait même pas attention à ce genre de détails car dans son milieu, personne ne se vouvoyait. Il regarda alors le métro dont elle parlait. Non, ce n'était pas le sien, il venait de le quitter maintenant c'était direction gare, il avait un boulot à faire. Même si franchement il aurait préféré rester couché. Cependant il réalisa une chose, c'était elle qui venait de louper son métro.

-En faite, j'en viens de celui-là... c'était ton métro ?

Si c'était vraiment son métro, il devait se faire une obligation de rester jusqu'au prochain. Il ne passait pas souvent ces métros et 30 minutes d'attente, c'est long.. surtout seul. Même s'il n'était pas très doué dans pour faire la conversation.
Revenir en haut Aller en bas

- Irma Omnichiante - "Allez-vous mourir un jour ? Appelez au 3627."

avatar

Signalement : Vampire


MessageSujet: Re: Come back et autres vieilleries. [Libre]   21.12.08 21:11

La capuche... Peut-être qu'elle était tout simplement frileuse. Ou peut-être qu'elle n'aimait pas montrer ça tête. peut-être encore que c'était juste pour le style. Après tout, une blonde pouvait être superficielle, on le lui pardonnait. En tous les cas, elle resserra ses doigts contre la poignée de sa valise pas bien grande, un peu comme elle, quoi. Tout semblait proportionnel dans l'ensemble, même son manteau, qui aurait probablement dû traîner jusqu'au sol, avait été raccourcit. On ne pouvait se permettre de s'improviser lilliputienne. La réponse de l'homme sembla l'étonner. Comment ça pourquoi? Parce qu'elle avait té en plein milieu de son passage, bien sûr! Elle avait plus de chance de le remarquer que l'inverse, et en conséquent, elle aurait dû s'écarter. Enfin en partant du principe que cette mésaventure était totalement involontaire, évidemment.

Se prenait-il vraiment pour un mufle? Bonne question. Toujours est-il qu'elle baissa les yeux quelques instants, peut-être un peu gênée par le tutoiement. Pauvre petite chose! A croire qu'elle n'était vraiment pas habituée à la familiarité, à moins qu'il ne s'agissait de l'une de ces prudes hyper-coincée qui venaient de loin? Mais elle sembla vite se reprendre, relevant les yeux, un sourire rassuré sur les lèvres. Ici, les gens étaient loin d'être aimables, encore moins souriant. Et lui, il avait rit, et il prenait la responsabilité d'une maladresse commune. C'était touchant. Un autre 'aurait sans doute insulté avant de poursuivre son chemin. Mais pas lui.

D'ailleurs, à sa dernière remarque, elle se retourna brusquement vers le métro. Les portes se refermèrent sur un wagon bondé de monde et lentement, la machine se mit en route, dans un souffle d'air et un grincement métallique. Plus de métro! Elle ouvrit de grands yeux en voyant le transport publique s'éloigner du quai, jusqu'à-ce que ses prunelles sombres n'entrevoient le numéro et la destination affichée. Une de ses mains se posa u niveau de son coeur, et elle poussa un soupire de soulagement en ce retournant vers le (grand) jeune homme.

"Non, c'est bon... Le mien n'arrive pas avant..."

Elle se pencha sensiblement sur le côté, se dressant sur la pointe des pieds pour observer entre les différentes personnes plus grandes qu'elle qui composaient la foule le panneau d'affichage des arrivées et départs sur le quais.

"Une vingtaine de minutes.... Je crois qu'il est en retard."

Comme beaucoup de transports. Il fallait dire que l'heure de pointe aidant, il était difficile d'arriver à l'heure quelques part.

"A tout hasard, vous connaissez bien la ville?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

avatar



MessageSujet: Re: Come back et autres vieilleries. [Libre]   24.12.08 14:54

Hum... Bisarre cette fille. Elle semblait sans cesse intimidée comme si chaqu'une des attitudes de River se détachait du reste du monde. Ce qui était faux, il était loin d'être un saint. Il avait même fait certaine cochonnerie dont-il n'était pas fier. Mais bon, le passé reste le passé, il n'allait pas l'attendre, il n'avait pas que ça à foutre. Cependant il ne l'aurait jamais insulté pour une cause aussi anodine, il n'avait même pas eu mal, c'était plutôt pour elle qu'il s'inquiétait. Il suivit du regard le métro qui quittait le quai, il grinçait, il se demanda alors depuis combien de temps ce machin n'avait pas été huilé. Lorsqu'elle lui annonça que ce n'était pas le sien, il reporta son attention sur elle. Il se plongea dans son regard, ses yeux étaient sincère et il était soulagé que ce métro ne soit pas celui de... Il n'avait aucune idée de son nom, autant lui demander :

-Je m'appelle Scott River et je te donne l'autorisation de me tutoyer où tu risques me faire vieillir !

Il ne lui demanda pas son nom, cela lui semblait évident qu'elle allait le faire. C'était une forme de politesse après tout et jusqu'à preuve du contraire, ce jolie brin de femme ne l'était pas... C'est vrai qu'elle était jolie, un peu petite mais jolie. Par contre il n'aimait pas ses yeux, il était bien trop noir pour paraitre naturel ! C'était peut être une hume éveillé qui sait ?

Il se gratta alors la tête lorsqu'elle lui demanda s'il connaissait la ville. Il ne connaissait pas toute la ville, seulement les quartiers qui craint. A force de arpenter les rues la nuit, il avait fini par enregistrer plus ou moins les coins intéressant mais les coins intéressant pour balayer... Que devait-il lui répondre ? Il ne vaudrait mieux pas qu'il lui parle de sa deuxième fonction. La plupart des gens ont peur des balayeurs, pourquoi donc ? Il n'en savait fichtre rien. Il était pourtant si utile à la socièté !

-Bof... je connais pas mal d'endroit mais je ne suis qu'un mécano alors forcément j'me ballade de-ci de-là. Pourquoi ?

Il sentait fort le white-spirit et son polo qui révélait une partie de sa musculature avait eu le droit à sa part de cambouit. Ses bottes aussi étaient tachés mais ça c'était pas vraiment un problème, ce qui l'emmerdait vraiment c'était ce putain de troue beant au niveau du genou droit. Sur ce coup là, il avait morflé le jean, c'était la faute d'une saloprie de bestiole qui l'avait envoyée valser à travers une rue entière, il n'avait pas réussi à l'avoir celle-là et avait été obliger d'utiliser la prime de risque pour le médecin... Conclusion, vu qu'il est aussi bon en couture qu'un manchot, il allait devoir faire un trou de l'autre côté !
Revenir en haut Aller en bas

- Irma Omnichiante - "Allez-vous mourir un jour ? Appelez au 3627."

avatar

Signalement : Vampire


MessageSujet: Re: Come back et autres vieilleries. [Libre]   25.12.08 18:59

La première réponse qui suivit la surprit. A tel point qu'elle resta sans expression pendant quelques secondes, avant d'éclater de rire, un moins délicatement pressée contre ses lèvres. Un rire cristallin innocent. Même si ses pensées étaient loin de l'être, elles. Le faire vieillir... C'était amusant, dit comme ça. Bon, en même temps, physiquement, avec sa taille de modèle réduit, elle pourrait facilement passer pour une fillette en comparaison de ce Scott. Elle lui devait peut-être aussi son nom, n'est-ce pas? Du moins c'était un peu la base de la politesse. Et puis, elle était toujours une illustre inconnue pour tous ceux qui n'appartenaient pas à l'espèce vampire.

"Eliade. Je m'appelle Eliade Tales."

Les présentations étaient ainsi faites. Sa question première n'exigeait finalement rien de très précis. Elle comptait lui demander autre chose, en rapport avec sa connaissance de la ville, sans plus. De fait, elle ne cherchait pas à se montrer indiscrète, elle devait être beaucoup trop coincée pour ça, du moins en apparence. Non, finalement, elle l'était vraiment quelque part. Même si dans la foule ses manières pompeuses n'apparaissaient pas. Elle ne se départissait pas de son sourire, toujours mesuré, bien qu'elle avait cessé de rire.

Il n'y avait eu aucune moquerie, juste de l'amusement sincère... Mignon... Mouais. Il était vrai qu'elle n'avait de loin pas un regard très appréciable, souvent celui-ci mettait les gens ma à l'aise, ou les rendait juste un peu méfiants. Elle ne cherchait de toute manière pas à se faire apprécier. Cette rencontre accidentelle n'avait probablement pour elle qu'un but pratique, sans plus.

"Et bien... Je viens d'arriver en ville, et je voulais savoir quel était le quartier le plus sûr pour chercher une habitation."

Juste ça? Peut-être. Elle avait un point de chute, c'était un fait. Mais un hôtel n'offrait pas un chez soi pour du long terme. Un appartement, ou une petite maison serait plus appréciable. et il serait pratique pour elle d'avoir l'avis d'un néophyte pour savoir où commencer ses recherches. Qui plus est, son avis à lui l'intéressait. Pourquoi? C'était une autre histoire.
Il était vrai que son apparence vestimentaire confirmait son activité professionnel. Mais quand bien même la question d'Eliade était anodine et naïve, elle attendait la réponse du chasseur plus que du mécanicien. Oh, elle devait ignorer ce qu'il faisait. Cependant, il devait bien savoir dans quel quartier il faisait bon vivre et où il valait mieux éviter de traîner à la nuit tombée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

avatar



MessageSujet: Re: Come back et autres vieilleries. [Libre]   05.01.09 20:13

Bizarre mais sympa. Scott était de ces gens là, ceux qui jugent au première abord. Il jugeait avec cet orgueil bien particulier qui appartient aux personnes croyant avoir tout vu tout entendu. C'est vrai qu'il avait vu pas mal de chose. C'est vrai qu'il avait entendu des choses particulières, c'est vrai qu'il n'était plus bien heureux. Mais bon, on va passe formaliser pour autant. C'était dans son caractère d'être ainsi alors pourquoi changer ? Heureusement pour lui, il était soupe au lait, ce qui lui permet de revenir vite sur un jugement... En plus, elle était jolie. Là, c'était le chasseur qui parlait, il ne chassait pas que des bêtes et comme tout homme bon vivant, il aimait la compagnie des femmes.

-Et bien enchanté Eliade.

Il tendit la main, la présentant devant la jeune demoiselle comme le voulait la coutume, il n'était pas rustre au point de ne pas baiser une si jolie main. Il chercha par la même occasion si ce nom lui évoquait quelque chose. Après mûr réflexion, il en convient que non. Il avait bien connu un Tales, mais c'était un vieux bouc ivrogne incapable de ramener une femme à la maison, non il n'y avait aucun lien de parenté possible. Il chercha alors un nouveau sujet de conversation, en grand bavard qu'il était avant de s'apercevoir qu'elle lui posait déjà une autre question. Décidément, elle se reposait facilement sur les connaissances d'un homme. Il espéra que cela soit ainsi pour le reste, s'il savait !

Il se gratta à nouveau la tête, au niveau de la barbe qui s'épaississait paresseusement sur tout le bas inférieur de sa joue. Il devrait peut être se la faire tailler un jour, lorsque tout cela sera fini.

-Le quartier le plus sûr hein ? On y est. Le nord aussi c'est sympa, les habitations tiennent encore la route mais le centre reste le plus chicos !

Il parlait comme un rustre, après tout, il faisait plus moins parti de ces gens là. Mais sa voix grave le rendait bien plus captivant qu'un simple ivrogne du coin. Il pouvait paraître aimable et souriant, mais la plupart des gens préféraient l'appeler salopard. Charmant, en même temps, ce n'est pas comme s'il était là pour les amis. Et les femmes n'avaient pas tout à fait le même sentiment, du moins, pas au commencement.
Revenir en haut Aller en bas

- Irma Omnichiante - "Allez-vous mourir un jour ? Appelez au 3627."

avatar

Signalement : Vampire


MessageSujet: Re: Come back et autres vieilleries. [Libre]   07.01.09 0:06

Il était peu probable que son nom ne lui dise quoi que ce soit. Elle n'était elle-même connue que dans un cercle très fermé de clandestins. En tous les cas, elle lui tendit à son tour la main, souriante face à tant de politesse qu'elle ne trouvait pas très habituelle. Il fallait dire qu'en général les gens ne se souciaient pas vraiment des bonnes manières dans un environnent aussi stressant qu'une gare. Et puis, ce n'était pas parce qu'elle demandait conseil qu'elle allait s'y fier. Disons qu'elle aimait bien connaitre l'avis des personnes les plus aptes à commenter, ce qui était le cas de Scott. Il connaissait bien la ville, du moins plus qu'un simple mécano devrait la connaître. Alors pourquoi ne pas en profiter, tout simplement? Elle hocha la tête à ses premières paroles. Enchantée, elle l'était aussi, sur un autre plan cependant.

Alors selon lui l'endroit le plus sûr restait le centre-ville? Ce n'était pas très surprenant. Même si, à bien y réfléchir, elle trouvait à cette partie de la ville un aspect plus pratique que sécuritaire, du moins pour quelqu'un comme elle. Un lieu trop surveillé n'était pas non plus idéal. Seule elle n'aurait pas de problème, mais pour ceux qui voudraient venir la voir, c'était une autre affaire. Les vampires étaient devenus si peu nombreux qu'il valait mieux éviter de leur faire prendre des risques inutiles, surtout pour une simple visite.

Le quartier nord alors? Ce serait presque mieux. Elle avait au moins deux pistes à suivre pour un éventuel logement. Quant au reste... Chaque chose en son temps! Un métro de plus passa, faisant de nouveau bouger le flux des passagers, obligeant Eliade à se décaler légèrement pour ne pas se faire envoyer par terre une deuxième fois. Le ton du jeune homme ne sembla pas la déranger le moins du monde. Ou si c'était le cas, elle n'en montrait absolument rien.

"Merci beaucoup! ça va déjà m'aider énormément."

Plus que ne l'imaginait Scott, probablement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

avatar



MessageSujet: Re: Come back et autres vieilleries. [Libre]   19.01.09 21:05

-Si tu le dis.

Scott avait épuisé ses réserves de paroles, en plus, il était en retard. Le cadran de la grande gare central venait de le rappeler à l'ordre. Il allait sûrement se faire tirer les oreilles par un cheminot. Bof, il s'en fichait un peu après tout. Il avait bien assez de travail comme ça. Pourtant il ferait mieux de le prendre ce job, il payait bien pour pas grand chose aux yeux de River. Un dilem de taille se présentait devant Scott : son honneur ou son profit. Personnellement, il était presque trop orgueilleux pour se laisser attirer par le profit, presque... C'est vrai qu'il s'était juré d'attendre le métro de cette demoiselle mais il ne lui avait pas dit et en cela, il ne trahirait personne. Personne sauf lui. Encore une fois, il était revenu à la case départ. Ce que le monde pouvait être chiant parfois. Il ne passa pas d'un pouce quand la foule se mit en marche vers le métro qui venait d'amarer, les gens s'écartaient largement de lui. L'avantage d'être grand et costaud, ce qui n'était absolument pas le cas d'Eliade. Il la regarda se débattre avec la foule pour rester à sa portée avec un certaine amusement, il n'y avait que ces yeux bleus qui restaient de marbre face à cette scène. Ils transperçaient la foule au rayon X pour ne pas quitter sa rencontre d'un cil. ça faisait presque peur, donnant un peu l'mpression d'une souris coincée par un chat. Une fois encore, elle fut bousculée assez fort pour tomber. Aussi rapide que l'éclair Scott écarta d'un large coup d'épaul l'homme qui se présentait à lui pour rattrapper Eliade par la main. Il la ramena contre lui. Il y eu quelque secondes d'échanges physiques avant qu'il ne s'écarte définitivement d'elle. Il avait pris tout son temps pour humer son parfum. Il sourit, un pâle sourire, et annonça :

-Deux fois ça aurait peut être était une fois de trop. Sur ce, je te vais te laisser parce qu'on m'attend.

A vrai dire, il n'y avait pas besoin de se presser mais son instinct lui avait dicter sa conduite, se retournant il partit sans un regard. Il n'aimait absolument pas ce qu'il venait de découvrir, elle était froide. Il n'y avait aucun doute sur le sujet. De plus, il avait mal, il avait du allonger son bras pour la rattraper et il espérait qu'elle n'avait rien remarquer de l'action. Se trainant jusqu'a banc le plus proche, il s'installa. Son dos le faisait souffrir, la conséquence avait été assez grave pour une banale utilisation. Il ne comprenait pas vraiment ce pouvoir. Il allongeait son bras et c'était son dos qui lui faisait mal et un mal de chien, il avait cette désagréable sensation qu'il ne pourrait plus jamais se relever. Heureusement que cette sensation était éphémère parce qu'il détesterait rester scotché sur ce putain de banc.
Revenir en haut Aller en bas

- Irma Omnichiante - "Allez-vous mourir un jour ? Appelez au 3627."

avatar

Signalement : Vampire


MessageSujet: Re: Come back et autres vieilleries. [Libre]   25.01.09 19:24

Pas nécessairement causant le grand monsieur. En même temps, Eliade non plus n'était pas nécessairement douée pour bavarder trop naturellement. L'échange allait probablement toucher à sa fin, quoi de plus normal finalement? D'ailleurs un autre métro arrivait, probablement celui de Scott. La foule commençait aussi à se faire pressante, avec des passages houleux. Eliade dû sautiller, avancer, reculer, pour éviter de se faire joyeusement envoyer au sol encore une fois. Ce n'était pas pratique d'être menue dans ce genre d'environnement. Elle se faisait éloigner de Scott, peu à peu. bon ben peut-être que tout s'arrêterait là, finalement. Mais elle en doutait. Elle croisa son regard un instant, et eut une très désagréable sensation. A croire qu'elle n'était qu'un divertissement, une souris dans un labyrinthe. Les humes, franchement... Mais son manque d'attention pour le reste de la foule lui coûta rapidement.

Eliade dû encaisser une bousculade un peu trop violente pour elle. Sans rien pouvoir faire, la jeune femme bascula, s'attendant à une rencontre douloureuse avec le sol, et espérant que le reste de la foule aurait la délicatesse de ne pas lui marcher dessus. Mais contre toute attente, quelque chose la retint. Elle baissa les yeux sur la main de Scott, alors qu'il l'a ramenait contre elle, les obligeant tout deux à un contact un peu trop proche sans doute. Il sentait qu'elle était probablement un peu trop fraîche pour un hume normal. Mais ces considérations étaient très loin d'Eliade qui n'entendait qu'à peine les paroles de Scott. Elle semblait lointaine, comme perdue. Le bruit même de la foule n'existait plus.

C'était une pièce sombre, pourtant il y avait du mouvement. Mais l'enfant restait isolé, sur une chaise, la tête basse. Quelqu'un était mort, il souffrait et pleurait, mais personne n'était là pour lui. Mais l'enfant grandit, il avait une lettre entre les mains, dont elle ne voyait qu'une signature. Un "D" suivit de "River". La lettre lui parut confuse, trouble, sans qu'elle ne puisse distinguer les mots avec exactitude. Mais deux syllabes retentirent dans sa tête: Magie.


Eliade secoua la tête, ce n'était ni le moment, ni le lieu pour ça. Mais ça lui échappait, comme ça n'aurait jamais dû lui échapper.

Elle replongea dans le noir, dans une ruelle peuplée de rire gras et de sons étouffés, comme des coups, donnés dans un corps recroquevillé sur le sol. Et l'image changea à nouveau. Il y eut un cri inhumain, une chose monstrueuse qui se redressa avant de s'effondrer au sol, et... Scott, juste en face.

La vision cessa brusquement. Il l'avait lâchée pour s'éloigner. Le bruit ambiant la frappa de plein fouet. La réalité aussi, d'ailleurs. Il n'aurait pas dû la rattraper, il avait été trop loin pour ça et elle le savait pertinemment. Eliade baissa les yeux sur ses propres mains qui tenaient toujours serrés la poignée de sa valise, avant de se reporter sur Scott qui était en train de s'assoir sur un banc. Elle fendit la foule pour se rapprocher, mais s'immobilisa à distance respectable cette fois-ci. Elle ne parla qu'à son intention.

"C'était dangereux... Mais je vous en remercie."

Un autre métro arriva lentement vers le quai, et elle dévia un instant les yeux sur la panneau d'affichage. Celui-ci, c'était censé être le sien. Elle se reporta un instant sur Scott, les lèvres pincées. Elle savait très bien le genre d'opinion qu'il pouvait avoir sur les gens comme elle, alors mieux valait lui éviter une présence trop désagréable.

"Bon courage, pour la suite."

Et elle se détourna le plus naturellement du monde pour se diriger vers le métro qui peu à peu s'arrêtait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Come back et autres vieilleries. [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Come back et autres vieilleries. [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» une soirée comme les autres.... [Rp libre, mais me contacter avant....]
» BACK UP • sujet libre
» Back in black... (Libre)
» (M/LIBRE) SORENSEN ? never back down (négociable)
» Obama en chute libre ...
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Longest Night -
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit