AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  




 

Partagez | 
 

 Vend très belle âme, état neuf

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

- Attachiant de service - Punching-ball adoré!

avatar

Signalement : Hume Evolus d'environ trente ans, pas très grand (1m72) et peu épais en ce moment, cheveux châtains, yeux noisette, bel homme, vêtements de très belle facture, pas de cicatrice visible quand il est habillé à part une entaille en virgule sous l'oreille gauche


MessageSujet: Vend très belle âme, état neuf   20.03.09 20:17

[ Arrow De la distraction des démons]



Caleb ouvrit la porte de son bureau et fit signe à Seel de l'y précéder. Puis le Techie adressa un regard lourd de sens à José, qui approuva d'un signe de tête: si le patron du D Bar avait un problème, il aurait à sa disposition près de cent vingt kilos de chair insensibilisée postés juste à côté de la porte. En espérant qu'il ait le temps de les appeler à la rescousse.

Le Techie rejoignit Seel dans le salon privé avant de fermer la porte derrière-lui, sans verrouiller. Le bruit du loquet fit alors émerger deux oreilles du coussin rouge posé sur l'assise du fauteuil qui faisait face à l'entrée de la pièce, des pointes bleues bientôt suivies d'un "kwi?..." ensommeillé, et malgré la proximité du Balayeur le plus inquiétant de Secaria, Caleb ne put retenir un sourire.

"De l'air Chips, je dois m'asseoir."

L'animal laissa échapper un grognement mécontent. Il redressa la tête et entrouvrit les paupières, visiblement à contrecoeur. Jusqu'à ce qu'il enregistre enfin la présence de Seel dans la pièce.

Instantanément, le reptomarsupial fut sur ses pattes. Ses délicates oreilles étaient à présent dressées à la verticale sur sa tête, ses yeux grands ouverts. Au bout de son museau légèrement levé, ses narines palpitaient avec force tandis qu'il décryptait et reconnaissait l'odeur de l'étranger qui était entré avec Caleb - étranger qui, du point de vue de Chips, était pourtant déjà beaucoup trop connu dans ce bar.

Le Techie observait attentivement la réaction de sa chère bestiole (qui ne s'était sans doute jamais trouvée si proche de Seel). Il se souvenait très bien des incidents qui marquaient les entrées du Balayeur lorsque des clients avaient abrité leurs chiens du froid à l'intérieur du bar: les animaux semblaient soudain devenir fous. Les plus braves d'entre eux se mettaient à gémir, museau au sol et queue sous le ventre. Les plus doux montraient les crocs et aboyaient au point de s'étrangler avec leur laisse. Caleb n'avait jamais trouvé d'explication à un phénomène aussi violent; il connaissait des gens que les animaux n'aimaient pas, mais à ce point-là...

Cependant, la réaction de Chips fut beaucoup plus mesurée que celle de ses comparses quadrupèdes. Caleb s'était préparé à le voir détaler ventre à terre, voire grogner, mais le reptomarsupial se contenta de se couler à bas du fauteuil, sans quitter des yeux l'étrange Balayeur. Il se déplaçait avec une lenteur qui ne lui était guère coutumière, les yeux étincelants, comme si toute sa monumentale énergie était drainée vers ce qui lui servait de cerveau - oui, Chips réfléchissait, c'était évident. Et c'était pour cela qu'il était encore là.

Son instinct savait ce qu'était Seel; c'était tellement perceptible qu'il s'était d'ailleurs toujours demandé pourquoi les humes faisaient semblant de ne pas s'apercevoir qu'il n'était pas du tout l'un d'entre eux - c'était même pas un Monsieur A Crocs, ça se voyait pourtant, non? Mais Chips avait beau ne pas être une lumière, il était déjà beaucoup plus malin que la moyenne des animaux. Et l'intelligence lui offrait ce qui était à la fois la force et la perte des humes eux-mêmes: la curiosité. Une immense et invincible curiosité.

Alors lorsque Caleb fit signe à Seel de s'asseoir et qu'il se dirigea vers son propre fauteuil, Chips ne s'enfuit pas. Il se rallongea sur le ventre un peu à l'écart de la table basse, à un endroit judicieusement choisi d'où il pouvait dévisager le Balayeur (ce qu'il ne se privait pas de faire) tout en étant relativement proche de l'abri qu'était l'espace sous le fauteuil de Caleb. Ce dernier lui jeta un dernier coup d'oeil, très conscient que la bestiole, malgré son calme apparent, n'était pas tranquille. Quand on connaissait l'animal, c'était facile à savoir: il n'avait pas émit le moindre son depuis l'arrivée de Seel.

"Donc..."

Retour à la vedette du jour. Le Techie se fit la réflexion que le cadre de ce petit salon était effectivement plus confortable que le comptoir, mais d'un autre côté, il y faisait plus sombre. Face à Seel, ce n'était pas un constat très agréable.

"Si j'ai bien compris, tu me demandes d'opportunément oublier de surveiller la Daje, qui a 97% de chances d'être un SDP, que l'on soupçonne de faire des choses vraiment pas étatiques dans son arrière-boutique et qui est certainement l'un des plus gros contrats dont je suis le relais. Et tu me demandes de le laisser tranquille parce qu'il t'a aidé à te procurer de quoi tuer, excuse-moi du peu, un type dont le seul crime connu est de se présenter comme un ange de la Nouvelle Eglise, avide d'aider son prochain?..."

Silence. Le Techie croisa les jambes et joignit les pointes de ses doigts sous son menton.

"Blagues et menaces à part, je te parle en temps que coordinateur de la chasse à Secaria, là: je ne peux pas accepter aveuglément une offre aussi illogique. Enfin quoi, tu serais capable de m'expliquer posément pourquoi tu t'arranges avec l'une de nos principales cibles pour massacrer quelqu'un qui paraît être l'un des derniers êtres de cette planète à devoir figurer sur le Tableau de Chasse? Et puis, qu'est-ce que tu avais besoin de cette aiguille? Tu m'as habitué à moins subtil."

Silence, encore. Le Balayeur n'était pas le seul à apprécier le fait d'exposer lentement ses arguments.

"Où est l'embrouille, Seel?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

- Très surfait - PATATE royale avariée

avatar

Signalement : Fragment de l'Etrange, 1m90, cheveux noirs, yeux très verts, peau pâle, yeux cernés de rouge par la fatigue, la maladie et la dépendance. La lumière est comme déviée de lui.Élégant en noir, porte toujours des gants. Charismatique de par son statut de démon, voir même beau. Mais finalement plutôt effrayant et dérangeant. On ne cherche pas sa compagnie. Aura glaciale : La température chute au fur et à mesure que l'on s'approche de lui. Le contact de sa peau nue dépose une pellicule de glace sur les objets et la chair, gèle et coagule tout à long terme ( Peau à environ -15 degrés ). On peut le toucher à travers le tissu.


MessageSujet: Re: Vend très belle âme, état neuf   07.07.09 15:47


Seel ne souriait plus. Pas le moindre rictus, pas la moindre faille dans ses expressions devenues aussi figées que le marbre. L’heure n’était plus à la plaisanterie, et chaque marche qu’il avait du gravir pour suivre sa majesté Mancuso avait émoussé d’avantage sa patience. Quand à Chips, cette affreuse boule de poil rouge insultant toutes les théories de l’évolution, son accès de méfiance l’avait profondément agacé. Oui on sait que je n’inspire pas confiance, mais est-ce que tous les animaux bâtards de cette planète vont s’ingénier à le faire comprendre à leur propriétaire jusqu’à la fin des temps ?

D’un regard lent, il suivit l’invitation à s’asseoir et s’exécuta. Bien sur, un bureau, un éventail, à toutes les époques les mortels avaient eu ce besoin de mettre quelque chose entre lui et eux, une mesure inconsciente pour l’éloigner. Alors cette petite table basse ferait bien l’affaire. Seel s’asseyait toujours d’une manière qui mettait mal à l’aise, les jambes écartées, les bras posés parfaitement parallèles sur les accoudoirs, les ongles légèrement enfoncés dans le cuir tendre. Il en émanait cette impression de raideur incongrue, d’un roi qui assit depuis tant de siècles qu’il a épousé toutes les aspérités de son trône. Quelqu’un qui attends.
Heureusement que son regard ne se dirigeait pas vers Caleb, oui.
En réalité, il fixait Chips.

Et quand Caleb lui demanda où se trouvait l’embrouille, le démon se contenta de répliquer de sa voix grave et trainante.

« Cet amas magique te plait vraiment hein Mancuso ? »

Ca sonnait comme une menace - ne t’y attache pas trop. Chips était une petite luciole, un vers luisant rouge dans l’obscurité matérielle de ce monde. Il était un chaos d’Adhénor, une pure création de l’improbable. Il méritait l’autopsie, voir comment ça marchait un peu à l’intérieur.
Dans un effort qui sembla immense vu de l’extérieur, le démon détourna son regard, le posa dans celui de Caleb et le gratifia de son plus beau sourire.

« Pas d’embrouille aujourd’hui, Mancuso. Tu sais que je ne me permettrais pas. »

Il se leva soudainement, dépliant sa longue silhouette et provoquant une réaction de la part de Chips qui le fit grogner. Les mains dans le dos, il avança jusqu’à la baie vitrée. La lumière qui provenait de la grande salle découpait son ombre et la déployait comme une cape gigantesque au travers du salon.

« Tu sais depuis combien de temps je suis derrière Skouros ? Que je m’assure qu’elle soit encore en vie demain ? » Il marqua un temps de pause, délia une de ses mains de derrière son dos pour venir la poser sur la vitre. Pas d’empreintes digitales, pas même une trace sur l’immaculé de cette baie vitrée. Caleb ne pouvait pas le voir d’où il était, mais Seel n’était pas de ceux qui laissent d’indices.

« J’ai l’impression que tu oublies parfois que nous sommes dans le même camp. Je déteste les Versatilis surement plus que toi, ils me répugnent avec leurs airs de grands rois. Ce ne sont que des fourmis, grouillants comme tous les autres êtres conscients de cette planète. »

Pire, les Versatilis n’avaient pas peur, ne croyaient en aucun Dieu ou diable. Et chaque versatilis arrivé sur cette terre était un païen de plus à exterminer. Malgré le pacte avec Calliope, Seel voulait qu’on croie en lui. Plus les gens se pissaient dessus, plus il exultait.

« Daje c’est toi, Mancuso. Il revend des objets mais il est neutre, je le surveille tu sais. Et je ne lui ai promis que l’immunité pour les autres balayeurs, il n’est pas protégé de moi »

Cette fois il se retourna tout à fait, plongea son regard dans celui de Caleb.

« Et je pense que tu comprends bien à quel point je suis capable… »

Seel laissa sa phrase en suspens et recommença à déambuler dans la pièce. Cette fois son air redevenait un peu plus fiévreux alors qu’il évoquait Zack. En réalité, et c’était flagrant, son ton monocorde se transformait, devenait emporté et marquait même des accents lointains que Caleb ne devait pas connaître.

« Mais Zack, tu ne peux pas comprendre Mancuso. Il faut juste que tu me fasses confiance. A choisir Daje ou Zack, je prends le moins dangereux. Zack t’endors avec ses discours, tu manges le pain béni qu’il t’offre et tu crois à toutes ses sornettes. Moi au moins je ne mens pas pour me former une cour de fidèles près à renier un vieux client pour quelques psaumes chantés en latin. »


Air grave de circonstance.

« Zack n’est pas hume. Et je nettoie tout ce qui n’est pas hume. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://night.darkbb.com

- Attachiant de service - Punching-ball adoré!

avatar

Signalement : Hume Evolus d'environ trente ans, pas très grand (1m72) et peu épais en ce moment, cheveux châtains, yeux noisette, bel homme, vêtements de très belle facture, pas de cicatrice visible quand il est habillé à part une entaille en virgule sous l'oreille gauche


MessageSujet: Re: Vend très belle âme, état neuf   09.07.09 23:59

Seel fixait Chips, et Caleb se demandait comment la brave bestiole pouvait le supporter. L'animal rubicond restait immobile, plaqué au sol, les oreilles rabattues en arrière, son museau pointé vers le Balayeur avec un air qu'on aurait presque pu qualifier d'insolent. Sans doute fut-ce cela qui lui valut une menace de la part de Seel, menace sérieuse, à laquelle le Techie refusa cependant de répondre à voix haute: en tant que marchand d'armes, il savait se taire quand il le fallait. Répliquer à cette tentative d'intimidation n'aurait fait que trahir sa peur et l'affection qu'il portait effectivement à Chips. Alors Caleb se contenta d'un regard, un regard sombre et profond qui, s'il ne valait évidemment pas celui du démon, faisait certainement partie des plus dangereux qu'un hume puisse arborer.

*Vas-y mon con, essaie de le toucher. Essaie seulement.*

Oui, il tenait à ce fragment d'Etrange, ce petit être pas si idiot qui, pour une raison obscure et sans importance, l'avait choisi lui. Aucun hume n'avait été capable d'en faire autant. Et c'était une évidence que même une menace du Grand Seel ne pouvait pas affaiblir.

Mais ce court et discret affrontement entre les deux hommes avait également un autre enjeu, quelque chose que Caleb ne savait qu'inconsciemment et que Seel lui-même ne devinait qu'en partie. Quelque chose qui devint presque palpable lorsque le démon se leva et que Chips se déroba avec un grondement pour sauter sur les genoux de son maître. Celui-ci posa une main sur l'encolure frémissante, sans doute dans l'idée de calmer ce qu'il croyait être de la peur. Or, si l'animal avait bien la trouille, il n'était pas monté sur ce fauteuil pour être protégé.

C'était lui qui, instinctivement, protégeait Caleb.

Chips savait que Seel était mauvais, mais il comprenait encore plus intimement que c'était un intrus. Le démon n'avait rien à faire dans ce monde, son existence insultait profondément la magie brute de Tyr, celle qui s'était condensée pour faire naître cette humble boule de fourrure rouge, celle qui, mariée à la Nature, avait également donné les humes. Celle qui sentait que ce démon était là pour briser Son ordre des choses, ce qui la mettait évidemment dans une rage folle.

Ce brave Chips, dans sa petite tête bordélique, ne voulait pas qu'il arrive malheur à Caleb. Face à une autre menace, un danger de ce monde, cela n'aurait remué en lui que cette partie de magie positive qui faisait de lui ce qu'il était, ce petit plus dont l'animal se servait parfois lorsque son hume préféré faisait des cauchemars trop horribles; alors il s'allongeait près du Techie, laissant cette force se diffuser aussi naturellement qu'il aurait pu lui lécher la figure, et le Noir reculait. Mais face à l'Intrus, le Bien et le Mal tyriens semblaient s'accorder, et c'était le rough dans son ensemble qui se mettait à gronder dans chaque fibre du reptomarsupial. Et cela, même si ce n'était quasiment pas perceptible, c'était très loin d'être négligeable. Très très loin.

Sans doute Caleb dut-il le sentir, loin dans son inconscient. Parce qu'il n'hésita pratiquement pas avant de décider de sa réponse.

"Je ne renie pas mes clients, Seel, ne m'insulte pas. Et tu te trompes: je ne suis pas la Daje, et il n'est pas moi, pour la bonne et simple raison que je suis un hume et lui non."

Le Techie repoussa doucement le reptomarsupial, qui grondait toujours en sourdine, pour se lever et faire face à Seel: déjà que ce mec était un putain de géant, autant ne pas empirer les choses en restant assis.

"Je ne sais pas ce qu'il y a entre toi et Zack, et je ne veux pas le savoir. Si tu estimes qu'il doit être nettoyé, c'est ton affaire."

Vague relent de culpabilité: Caleb avait beau s'en laver les mains, il avait la désagréable et tenace impression que ce qu'il laissait ainsi faire était... mal. Tout simplement mal. Mais il ne pouvait pas prendre ouvertement la défense de Zack, car aussi inoffensif qu'il parût, il n'était effectivement pas hume; et le Techie se voyait mal demander aux autres Balayeurs de se placer entre ce psychopathe aux yeux verts et un pauvre pacifiste pourvu d'ailes blanches et de pouvoirs multiples.

"Mais sérieusement, la Daje pour avoir Zack? C'est tellement disproportionné d'un point de vue menace que j'arrive à peine à croire que tu me demandes un truc pareil. Tu veux le bousiller pour quoi cet emplumé, parce qu'il n'est pas hume? C'est tout? C'est quoi la prochaine étape alors, s'attaquer aux Rhazals? Et tout ça au profit de l'un des Versatilis les plus inquiétants de Secaria? Non. Démerde-toi avec ton copain SDP pour trouver un autre prix. Tes règlements de compte ne valent pas que j'oublie l'un des plus gros contrats du Tableau de Chasse."

Sur le fauteuil, un Chips hérissé de toutes parts foudroyait toujours le démon du regard. Caleb quant à lui avait rapproché la main droite de son nombril, prêt à la plonger sous sa veste pour dégainer s'il le fallait, et son générateur arcan ne demandait qu'à s'allumer: cette fois, si Seel pétait un boulon, le Techie ne comptait pas rester immobile en attendant de savoir si on allait le tuer ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Vend très belle âme, état neuf   

Revenir en haut Aller en bas
 

Vend très belle âme, état neuf

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Une très belle peinture
» "Es-tu prête ?" _ Nahla
» [Vend] => équipement ONE des USA neuf :)
» [Tokyo Ghoul] Présentation
» La très belle Kristen Stewart fais son come back .
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Longest Night -
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit | Forums RPG | Fantastique - autres