AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  




 

Partagez | 
 

 [éphémère] Pan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité

avatar



MessageSujet: [éphémère] Pan   22.03.09 21:54

I. Identité:

Nom :Haha fils d'une grande dinastie razhal d'on vous ne saurez jamais le nom sous peine de vous voir assasiné.
Prénom :Leon
Surnom :Pan, oui comme le dieu il s'est renseigné avant. Bon okay il s'est un peu trompé de direction entre temps.Mais c'est sous ce nom qu'il se fait appeler
Sexe :mâle
Age :225 ans
Race :razhal
Idéologie :
Métier :


II. Conscience du monde et Magie:

Conscience :eveillé
Source :
Technique :papatte agressive et siphon à bouteille
Spécialisation :


III. Descriptions:

Description physique :
Une silhouette haute et sombre où brillent deux yeux d'un doré sale, sali. Le regard veule qui se pose et suinte la fourberie; une fourberie qu'il ne cherche même pas à cacher vous jaugeant pour savoir ce qu'il vous extorquera.
Et pourtant porteur d'un certain charisme
Sa voix grave qui gronde et résonne dans votre corps, l'onde sonore qui se transforme en frisson. Le charme magnétique du danger et de l'inaccessible l'habite.
Une loque qui a de la classe.
Et même sa peau ne vient pas contredire le tableau. Elle est si sombre que même les rayons du soleil ne semblent pas pouvoir s'y accrocher; elle est si sombre que même la crasse ne s'y voit plus.
Et cette odeur de pisse et d'alcool qui l'accompagne...
Et si sa carrure impressionne assis, elle choque lorsqu'il se lève et laisse voir ses deux jambes de bois si grêles qui semblent à peine pouvoir le porter et lui donnent cette démarche titubante d'alcoolique.


Description morale :
Si Pan préfère côtoyer l'obscurité ce n'est pas seulement parce que qu'il n'aime pas le jour, c'est aussi qu'il cultive son image. Ou du moins qu'il essaye
Son surnom n'est pas issu du hasard ou d'une quelconque capacité à taper de la papatte (c'est pas walt disney ici) mais bien d'une recherche acharnée dans la mythologie pour trouver vraiment la bonne image.
Le dieu Pan bestial, sauvage quel meilleur surnom que celui là? Il s'est juste trompé de monde: sur Tyr pan c'est plutôt l'onomatopée de celui qui vient de tirer un coup. Quand il se présente ça fait rougir les demoiselles, et met en rage les Monsieurs.
Il aime foirer le détail d'importance.
Comme pour ses papattes, il fallait vraiment qu'elles aiment les chansons paillardes?
Avant tout au service de lui même, il a choisi le camp des étrangers et leur fournit armes et protection autant qu'il peut tout en faisant figure d'imbécile à la papatte chantante pour ses pairs. Il aime d'ailleurs entretenir ce coté loque en s'arrosant de pisse et d'alcool tous les matins. Sans se douter que c'est un geste qui nuit à son image et son charisme qui sont eux naturels et appuyés par ses talents oratoires.
Son activité constitue surtout en un troc de services; profitant du besoin d'autrui pour leur extorquer tout ce qu'il estime avoir le droit. Et si les patates et le pistou sont toujours monnaies appréciées; une tête ou un coeur de bouc sont généralement plus courant.
Faire appel à lui peut se reveler dangereux.

Il est méchant, le revendique et compte bien le rester.


IV. Précisions supplémentaires:
Il chante régulièrement des chansons paillardes pour faire avancer ses papattes auxquelles il s'adresse de temps en temps. Les chansons préférées des papatte en bois étant celle sur le cul de la chèvre à mathurin et Latraviata. Celles détestés sont soyevur hôtel et les bruits de casseroles.
L'une des papattes est aussi un peu plus courte d'où sa démarche titubante.

Style de combat :
Appeler un étranger qui lui doit un service, le coup de corne détonnant ou un coup de super papatte.

Talents particuliers :
Casser son effet un effet de style longuement construit

Signes particuliers :
Papattes en bois et une peau aux reflets parfois vert caca d'oie

V. Histoire:
L'oeil torve et les lèvres pendantes d'intelligence, Pan cherche un couillon à mystifier en se curant le nez. Et vous, qui êtes à la table d'à coté ne pouvez vous empêcher de vous dire qu'il est bien trop saoul pour en trouver une bonne.
C'est sans compter sur son talent de conteur.
Pourtant, ce n'est pas ce soir que vous pourrez le constater, sous une impulsion quelconque le voilà qui entame une chanson des plus etranges: aussi drôle parce qu'incongrue elle n'en parle pas moins avec salacité du cul d'une chèvre. Vous apprendrez peut être plus tard que la chanson de la chèvre à mathurin qu'avait le cul bien blanc est celle des affaires.

Plus loin, Pan mimant l'alcoolique finit sa chanson pour commencer un conte: il a un glandu à convaincre. Le mec en face est un petit toxico à qui il vient de fournir de la came; profitant de l'hallucination du bonhomme Pan en profite pour mettre le petit en rage. Demain il aura probablement tué tout un troupeau de chèvres (avec cruauté il l'espère) et se trouvera poursuivit par assez de razhal pour n'avoir plus que lui. Ainsi, en plus de la came, les sentiments participeront à en faire un esclave dévoué et presque éternel.
La voix basse et grondante du razhal se pare de ressentiment alors qu'il commence; le discours n'est pas dur à trouver dans ces quartiers pauvres. Et d'ailleurs, il les méprise parfois de croire avec tant de facilité à des paroles si creuses.

~ Pourquoi je t'aide petit?
Pourquoi je t'offre du rêve comme ça pour rien?
Tu sais mon gars c'est pas parce que la vie nous a ôté le goût du rêve et l'espoir qu'il faut se venger sur autrui. Entre malmenés de la vie faut savoir s'entraider: tu comprends ce que je veux dire n'est-ce-pas?
Moi tu vois j'ai vu les cieux et je m'y suis brulé les rétines.
Aujourd'hui j'ai plus que vous: mes frères, ma rue. Et une famille, on en prend soin et on la protège.
...
Ouais, comme tout le monde ya eut un temps ou j'avais une famille: on était liés par le sang et par le nom. On en était fier de notre nom tu sais, une des plus vieilles familles de la planète, une des plus illustres aussi. Domage qu'elle aie tant aimé les chèvres.

Du coin du regard, il vérifie l'effet de l'histoire sur celui qui écoute. Comme tout hume, il s'accroche à l'histoire dans le plaisir pervers de se prouver qu'il y a plus malheureux que lui; qu'il est plutôt bien loti. L'autre en face n'est qu'un prédateur qui se sert de tout ce qu'il trouve pour amadouer; même son histoire n'est plus qu'un instrument.

~Ouais je sais ça peux paraître bizarre mais regarde moi! Est-ce que je ne ressemble pas à une chèvre?
Un bouc? Ma foi t'essaie ptet d'être gentil mais c'est pas vraiment mieux tu sais. C'est à un bouc que je dois les quilles qui me servent de jambes.
Ouais, un fichu bouc capricieux.
Avant cet incident j'étais comme tous ces idiots, je prenais les chèvres pour des cousines et je les plaignais. En vérité ya pas plus con.
Ce qu'il s'est passé? Rien de plus les conneries habituelles, je fricotais à l'époque avec une Razhal aussi bien née que moi et dans notre folie amoureuse nous avions prévus de sceller notre amour par la plus belle libération de chèvres jamais faite.
La joliette avait ses chaleurs et le bouc a voulu la monter. Bien évidement, on a beau être cousins faut pas pousser non plus, elle a essayé de résister et ce fichu bouc s'est mis à la rouer de coup de cornes puis à la piétiner avec une moitié du troupeau pendant que le reste du troupeau se chargeait de me tenir à distance.
Je vais te dire, j'ai jamais vu pire, même les SDP ont jamais laissé pire que la chose gluante qui restait d'elle.
Elle a même pas eut d'enterrement.

Dans ce qui semble être un regain de rage, Pan plonge alors son regard dans celui de son interlocuteur. Le but est simple, la tristesse doit se transformer en rage et envie de vengeance.

~Maintenant les chèvres quand je les vois, c'est direction l'abatoir sans passer par le camion: une balle entre les deux yeux sans procès. Ces saloperies ont rien d'autres à foutre sur terre que nous filer de la viande et encore c'est trop noble pour elles.
Perséphone vois tu ne seras jamais assez vengée.
Revenir en haut Aller en bas

- Très surfait - PATATE royale avariée

avatar

Signalement : Fragment de l'Etrange, 1m90, cheveux noirs, yeux très verts, peau pâle, yeux cernés de rouge par la fatigue, la maladie et la dépendance. La lumière est comme déviée de lui.Élégant en noir, porte toujours des gants. Charismatique de par son statut de démon, voir même beau. Mais finalement plutôt effrayant et dérangeant. On ne cherche pas sa compagnie. Aura glaciale : La température chute au fur et à mesure que l'on s'approche de lui. Le contact de sa peau nue dépose une pellicule de glace sur les objets et la chair, gèle et coagule tout à long terme ( Peau à environ -15 degrés ). On peut le toucher à travers le tissu.


MessageSujet: Re: [éphémère] Pan   25.03.09 20:28

Et bien, une fiche qui vaut son pesant de cacahouètes :)
(ou de patate)
Bienvenue et validé !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://night.darkbb.com
 

[éphémère] Pan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Chasse entre mère et fille
» LA TARTE AUX EPINARDS (comme celle de ma mère)
» Remèdes de grans mère (santé)
» Rien pour écrire à sa mère...
» Dévouée comme une fille envers sa mère
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Longest Night -
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit