AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  




 

Partagez | 
 

 Versatillis Express

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité

avatar



MessageSujet: Versatillis Express   30.03.09 6:07

Bien, c'est l'heure.
Dans l'obscure poix qu'est la nuit Sécarienne, une silhouette s'active dans l'ombre. Agite les cure-pipe animés lui faisant office de bras, saisit un crochet, et abaisse -comme jamais- le store d'Ashes Apologizes. Roulement de tambours métalliques. Les vieilleries menaçantes de savoir pleurent en silence d'être mises en cage.

Je vous offre une illusion de liberté, ordinairement.. Pardonnez moi de vous arracher vos ailes de fumée, ce soir.

Un bref dernier passage à l'intérieur. Déposer le crochet, saisir le sac à main de cuir, le ceindre à l'épaule, et quitter définitivement l'établissement. Un tour de clé. La clenche qui retombe comme une sentence. Un adieu. Un frôlement, des doigts gris sur le loquet, et c'est fini. Daje est parti dans la nuit.

Il a pris soin de bien s'habiller, d'ivoire et de charbon, de matières soyeuses, brillantes et trop chères. Les pans de jupes de son manteau cintré comme celui d'une femme claquent en suivant ses grands pas de phasme en retard. Les bottes mordent les pavés. Il s'est longuement poudré le nez, fait les ongles, chaque geste rehaussant son étouffante estime de lui. Pas un cheveu ne dépasse de son catogan, et aucun ne rebique le long de son dos osseux.

Et Daje est immensément agacé. Vraiment, c'est indescriptible. Il se souvient parfaitement du teint gras du commis qui est allé le voir. De sa coiffure immonde et de son nez rouge d'alcoolique. Plus encore que de ses propos irrespectueux et puants de terreur, de son regard affolé. La liste qu'il a tendu à l'honorable monsieur l'Echarpé, le Versatilis la connaît par coeur. Il l'extirpe d'ailleurs de sa poche, sans un regard, même un regard glacial et méprisant, fait rouler la pierre de son briquet, en allumant un coin et le laissant se consumer à la faveur du pavé serré des grands axes.

Il n'y a personne. Un chat égaré, qui s'éloigne ventre à terre, et quelques couteaux sortis dans les ombres. Il y aura peut-être des meurtres, ce soir, peut-être des viols, et cela ne le concerne pas. Il n'est pas l'âme de la cité, juste un parasite privilégié. Son empathie avec la ville s'arrête avec la mort de la nuit, et le secret n'en est que plus oppressant, noir et suiffeux. Les gouttières débordent d'eau, et elles laverons le sol de toutes ses infamies. Rideau.

Les rues défilent. L'adresse est inconnue. Juste suggérée. Le seul établissement encore ouvert à une heure pareille. Peut-être un revendeur. Ils se multiplient comme des souris, en ces temps de chaos. Rôdent en périphérie des bonnes mœurs et obligent Aleiser à faire des heures supplémentaires. Il a sorti son attache-case de professionnel et soigneusement poncé son langage, en prévision. ce soir, la bête est un commerçant désabusé comme tous les autres.

Voila. Nous y sommes. Le sourire s'étend, aigu. Il rôde des femmes. Il sent leur peau maculée, les jupons qui frémissent. Il les entend rire, et cela aiguillonne son esprit, désagréablement. Petites morsures. Tant pis.

A vrai dire, quand la Daje entre, il ne sait même pas où il est. Son esprit s'est perdu quelque part pendant la livraison, et il demande distraitement, à une fille un peu perplexe, à voir euh.. "Talula."

C'est amusant. Il détonne dans l'environnement comme un canard se promènerait dans une usine de foie-gras.
Revenir en haut Aller en bas

- Les sensations pures... -

avatar

Signalement : Grande, bronzée, cheveux châtains blond mi-longs, raides, fringues de princesse, bijoux. Bonne poitrine sans être exagérée, grandes jambes et musclée. Epaules larges. Visage un peu carré. Yeux lactescent.


MessageSujet: Re: Versatillis Express   31.03.09 21:41

Plafond. Foule. Plafond. Foule. Ongles. C’était à peu près ce à quoi était occupé le regard de Talula lorsque Séraphine se pencha au-dessus du canapé, s’immisçant dans son champ de vision.

« Ce type veut vous causer, M’dame. M’est avis qu’il vient pas ici pour des femmes, M’dame. L’est bien habillé, si je puis dire. »

De sa main, la pute montre la silhouette aigrie et filiforme de ce qui ne peut être que son livreur.
Epaule. Main. Doigt. Manteau cintré. Chouette, une nouvelle chose à regarder.
Le regard critique et dédaigneux de Talula glisse d’abord le long des cheveux blonds, puis suit la courbe dorsale de l’homme, jusqu’aux hanches cintrées, et les reflets soyeux de la tenue propre de l’individu. On remonte à la case départ, yeux, nez, bouche, suivi de près d’une évaluation de la masse corporelle. Forme du menton, examen attentif des mains.
Il fait tâche. Très tâche. Parfait. Ça ne peut être que la personne qu’elle attendait, alors. La vampire reporte son attention sur son environnement direct, glisse ses mains sous l’oreiller où sa tête était allongée pour en sortir une paire de gants blancs à peine usés, assortis à sa tenue nuageuse.

« Dis-lui d’attendre dans, euh, ce coin là-bas - le truc poussiéreux à côté de l’escalier, éloigné de la porte de la cave, vu ? Il va me faire fuir tout le monde si on le laisse planter au milieu de la salle. C’est un antiquaire de toute façon, un recoin sombre de plus ou de moins… Et avec tous mes meilleurs compliments, que Monsieur se mette à l’aise, je suis à lui dans une minute etc. etc. – bref, sors-lui le grand jeu, ma belle. » Clin d’œil.

La catin se fend d’un sourire amusé en s’éclipsant. Dans son sillage elle laisse une odeur moite de sueur et d’autre chose, plus piquant. La fragrance se perd dans la multitude, aidant à amplifier le chaos corporel déjà présent.
Talula étire sa jambe droite tout en se réinstallant plus confortablement dans le canapé, regardant fixement son « invité », recherchant placidement ses tics, ses manières, sa démarche, le mouvement de ses lèvres et les expressions de son visage aigu. Et ceci, sans raison valable, si ce n'est sa curiosité instinctive, malsaine. Chercher déjà ce le travers sur lequel elle pourrait appuyer, sans cohérence. Ou la perle qu'elle pourrait éventuellement discerner.

…. Peut-être que, maintenant, elle pourrait faire l’effort de s’extirper hors du moelleux sofa sur lequel elle était vautrée. Il ne faudrait tout de même que Monsieur commence à trouver le temps long.
Elle ramène ses gants à elle, fait claquer le velours contre la peau de son poignet. Et vous savez ce que l’on dit des gants de velours…
C’est si charmant.

La maquerelle se relève, réajuste le tombé de ses vêtements blancs étriqués et raccroche son éventail à la petite ceinture qu’elle porte à ses hanches. Une sensation de satisfaction l’envahit. C’est définitivement elle qui a le plus de classe, ici.
Elle retrouve aisément Daje, elle connaît le décor, c’est le sien.

« Elégant. Et toutefois, original. » Pause. Le visage orgueilleux se craquèle d’un semblant de sourire. « Dommage que les nuits ne soient plus si sûres. Souhaitez-vous…quelque chose ? Comme, par exemple, un verre d’eau ? J’ai entendu dire que c’était bon pour le teint. Ou alors c’étaient les carottes, je ne sais plus. Un des deux rend aimable. Si seulement maman me l'avait dit plutôt.... »

Il lui semblait qu'il y avait une histoire de fesses roses, aussi. Bah, elle s'en passerait pour le moment.

« Ce serait donc La Daje, j’imagine ? L'abruti qui vous a passé ma commande a bien insisté sur "Dayé" il me semble, mais comme il était passablement bourré...
Talula. Cet endroit vous plaît ? »

Et tout ceci, yeux dans les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Versatillis Express

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Le consortium Western-Union/Soge-Express surpris en flagrant délit.
» PEKIN EXPRESS 2009
» You're about to board the Sue Sylvester Express ! Destination ? HORROR ? Full
» Inscriptions Express 68 : Fairy Tail
» Partie 68 Express
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Longest Night -
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit