AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  




 

Partagez | 
 

 Lieutenant, Second du Phalène

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

- Le Bon (blasé) -

avatar

Signalement : Hûme particulièrement blasé, d'une trentaine d'année. Très grand (près de 200cm), musclé sans que ce le soit ostantatoire. Des cheveux blanc, des yeux rouge. Une peau un peu tanée malgré une certaine paleur révélée au soleil... Un albinos quoi. Maintien toujours très droit, toujours impeccablement habillé. Sous ses vêtements? Un peu trop de cicatrices.


MessageSujet: Lieutenant, Second du Phalène   24.04.09 17:57

I. Identité:

Nom & Prénom: Je n'ai pas à vous le révéler. Vous n'en apprendrez pas d'avantage, même Leather l'ignore.

Surnom : Lieutenant.
C'est ainsi qu'on m'appela, rapport à mon maintien et ce que j'inspirais. Ce surnom n'a aucun lien éventuel avec mon passé. Si j'ai jamais été militaire, je n'étais pas Lieutenant. Et bien que je ne tolère aucune autre appellation, certains membres de l'équipage ont eu la fâcheuse tendance à trouver des sobriquets.
Aussi, il n'est pas impossible que j'en ai d'autres... sans le savoir.
Mais je n'y répondrai pas (ou seulement par les sourcils froncés, le regard fixant celui qui aurait osé).

Sexe : Mâle, résolument. Et c'est parfois handicapant, avec toutes ces jeunes filles, des fois trop innocentes. - Il soupire, blasé.

Age : Je n'ai pas à le révéler, vous me donnerez probablement un âge frôlant la trentaine, je n'irai ni infirmer, ni confirmer.
Moins vous en savez, mieux je me porte.

Race : Hûme, malgré mon physique atypique, Hûme.

Idéologie : Ne vous en déplaise, j'ai vu trop de choses pour ne rester que dans un seul carcan. Je préfère être libre de toute étreinte, voguez où le vent (et entre autre, Leather) me mène. Le reste, je préfère l'ignorer, même si je n'ai pas toujours été ainsi.

Métier : Second du Phalène. J'ai entre autre, la responsabilité de nos hôtes, en plus de partager les tâches de Leather.


II. Conscience du monde :

Conscience : Éveillé. Croyez moi, il y a des choses, en ce monde, qu'on ferait bien, tous, d'ignorer.

III. Descriptions:

Description physique : Un homme grand, fier, de haute stature. Mais ce qui attire le plus le regard, c'est sa nature. Des cheveux blancs, courts (mais bien moins courts qu'à une époque), des yeux rouges vermillons, une peau pâle... non, il n'est pas malade.
Il paraît trop solide, trop sûr, trop maître de lui, pour laisser penser à une quelconque maladie. Son passé lui permis d'acquérir une honnête musculature, dont sa morphologie un peu sèche, pourrait laisser croire qu'elle n'est le fruit que d'un banal entraînement.
C'est à sa démarche, à son allure, à son maintient très droit, à la limite du rigide, que l'on soupçonne que non, Lieutenant n'est pas de ceux qui passent leur temps à peaufiner leur physique pour une question esthétique.
L'homme semble ne rien craindre, sa prise de main est franche, solide sans être écrasante, son regard directe qui ne cille jamais.
Il parait être inébranlable et... peu habité par l'insouciance.


Description morale :

... Car il est dur. Inaltérable, entier, d'un bloc. C'est ce qu'il paraît. Un hûme un peu austère, qui ne souriait que rarement mais dont le regard s'illumine peu à peu, au contact de ses joyeux compagnons. Lieutenant est un monstre de patience, il en faut beaucoup pour réussir à lui faire perdre son sang froid, ou ne serait-ce que l'irriter.
C'est un homme méthodique, réfléchi qui aime à découvrir. Une âme d'explorateur, voilà pourquoi Leather réussit à le convaincre.
Sûr, chacun sait qu'il peut compter sur lui. Peut-être un peu trop même. L'hûme est aussi du genre protecteur. Peut-être un peu trop même.
Mais ce n'est pas dans l'affectif, qu'il sera le plus démonstratif.

Lieutenant a sûrement un jour, été différent, mais Lieutenant ne laisse rien paraître de ce qu'il est, ni même de ce qu'il a été. Il est sûrement plus humain qu'à sa première rencontre avec Leather, un chouilla plus chaleureux aussi.

Ancien militaire, Lieutenant en a gardé les réflexes mais aussi l'étique un peu trop rigide. S'il sait comment s'adresser aux moindres des passagers, il n'en paraît pas moins poli mais distant.

A l'intérieur, à l'intérieur, c'est juste un hûme comme un autre, un hûme qui a beaucoup saigné, un hûme qui a connu l'enfer. Un hûme qui a beaucoup trop vu de Rough malsain. Un hûme qui a beaucoup de sang... sur les mains.


IV. Précisions supplémentaires:

Style de combat : C'est un ancien militaire (le surnom Lieutenant, vient de là, à la base), aussi est-il rôdé au corps à corps et à l'usage d'une multitude d'arme qu'il maitrise parfaitement.

Talents particuliers : Une patience et un sang froid hors du commun, et croyez moi, c'est un talent avec de tels énergumènes.
Un vue et une orientation excellente, une bonne connaissance de la typographie Tyrienne et des mœurs de chacun de ses peuples.

Signes particuliers : Il est albinos, certaines mauvaises langues pourraient dire, qu'il le devînt au côté de Leather.
Qui sait.
Justement personne. S'il est ainsi originellement, ou si...
Donc, des yeux rouges, des cheveux blancs, une peu relativement pâle.

Ah oui, un tatouage particulier, sur son bras gauche. Une série de nombre, comme un matricule, qu'il est rare de pouvoir observer, Lieutenant ne portant quasi jamais, des vêtements plus "légers".


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

- Le Bon (blasé) -

avatar

Signalement : Hûme particulièrement blasé, d'une trentaine d'année. Très grand (près de 200cm), musclé sans que ce le soit ostantatoire. Des cheveux blanc, des yeux rouge. Une peau un peu tanée malgré une certaine paleur révélée au soleil... Un albinos quoi. Maintien toujours très droit, toujours impeccablement habillé. Sous ses vêtements? Un peu trop de cicatrices.


MessageSujet: Re: Lieutenant, Second du Phalène   24.04.09 17:58

V. Histoire:

Silence.
L'homme préfère ne pas prononcer un mot, il vaut mieux se taire, parfois, que de rétorquer sous peine de voir exploser... Ceux dont on connaît trop bien le caractère.
Lieutenant aspire au calme, souvent malmené par les farfelus sur lesquels il veille, bien obligé. Le médecin, à peine arrivé à bord, se moqua gentiment de tout l'équipage, et si l'albinos opina de la tête; gravement, il rassura immédiatement ce nouvel équipier.

Leather était fantasque, mais compétente. Elle avait bien plus d'expérience que d'autres pilotes à son âge. Et même avec... leur compagnons un peu étrange, ils avaient toujours fait face à la moindre complication avec brio. Aussi...

- Vous pouvez être rassuré, Docteur. Je connais Leather depuis quelques années, et je n'ai pas la réputation de laisser les choses s'envenimer.
Si vous avez le moindre ennui, venez me voir.


Sous-entendu : le moindre différent avec un des membres du Phalène, qui pourrait le faire sortir de ses gonds... une fois de trop.

Lieutenant avait rencontré Leather, dans des circonstances, disons... à l'image de son capitaine et protégée. Il l'avait tout de suite trouvé trop jeune. Trop naïve. Irresponsable et inconsciente. Au début, il avait même refusé de s'y associer. D'autant plus qu'elle connaissait un pan de son passé, des "exploits" qu'il aurait aimé laisser, six pieds sous terre.
Elle lui avait expliqué, avoir justement besoin de ses compétences. Son sang froid, son passé d'ancien militaire et son sens de l'honneur poussé, serait un atout pour l'avenir et...

Leather est une fille très obstinée. Quand elle a une idée dans la tête, et surtout quand elle est persuadée d'avoir la dream team idéale... Il ne faut pas la contredire, c'est inutile, elle ne changera pas d'avis.

Aussi, Lieutenant avait fini par abdiquer. Les arguments de la jeune fille était fondé, il n'avait plus rien à vivre là-bas, plus rien à sauvegarder. Elle avait visé juste, trop juste.
Et puis, voyager sans but, sans attache, sans jamais s'arrêter... Il y avait quelque chose de séduisant, digne du pèlerinage et... Lieutenant n'avait rien en tête de particulier pour l'avenir, alors, tant qu'à faire, il pouvait bien essayé, et revenir si vraiment l'aventure s'avérait bancale.

L'homme avait rapidement perdu tout espoir, que dire, toute revendication de retour, il se sentait à sa place, menant son rôle à bien. Leather l'avait surpris autant par ses choix, que sa nature, qui les avait conduit à bien des ennuis. Mais comme il avait déclaré au médecin de bord : ils s'en étaient toujours sorti, jusqu'à présent. Plus ou moins amoché, mais vivant. Lui qui avait perdu tout espoir de pouvoir retrouver sa famille, sans danger; en avait trouvé une nouvelle, dans cet équipage bigarré.
Et comme on dit :
"On ne choisit pas sa famille. On la subit.
Mais on l'aime.

Et on la protège, on la guide, on panse ses plaies, on la conseille quand elle se perd, on la sermonne quand elle se trompe, on est soudé et solidaire, au moindre problème externe. Lieutenant tâchait de faire tout ça à la fois, levant souvent les yeux au ciel, désormais habitué à la moindre frasque de chacun des membres.

Mais... Ce n'était pas son intention à lui... de s'attacher. Ce n'était pas dans ses ambitions... d'être protégé.



Le médecin, était avec eux, quant Leather pris d'une allergie soudaine (le médecin peut-être ?) éternua violemment.

Silence.

S'il appréciait tant le silence, celui-là, était vraiment de mauvaise augure.
Un silence totale, pas un bruit. Pas une machine en marche.

- LES MACHINES ! avait-il crié, comprenant instantanément que la nature de Leather leur jouait encore un tour... pendable, ou plutôt crashé.

Le docteur se précipita à l'extérieur de la cabine quand celle-ci se mit dangereusement à pencher, alors que les pilotes du Phalène tentaient vainement de redresser la barre, avant de se jeter où ils pouvaient s'abriter.

Et puis...

Un mal de crâne effroyable, une position pourtant confortable, chaude, rassurante. C'est à peine, s'il avait conscience de l'accident terrible qui venait de se produire, sa tête se relève un peu, son regard se porte juste au-dessus :

- Leather ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

~Et encore un schizo sur le forum.~

avatar

Signalement : L'autre main du Destin (probablement la gauche) Compte PNJ réservé à la validation des fiches. NE PAS MP.


MessageSujet: Re: Lieutenant, Second du Phalène   24.09.11 21:27

24 Avril2009, Zack a écrit:
Que de suspense très cher... J'ose espérer que vous nous aiderez à éclaircir ces mystères au cours du rp.

(re)Bienvenue dans l'équipage du Phalène!


(ma première validation ici... Ciel, j'en frémis des plumes. *toute émotionnée*)
Spoiler:
 


NB: Les fiches ont été nettoyées de tous les post non rp. Désormais, l'auteur du topic est le seul habilité à poster.

Ce topic vous servira à la fois d'étendard, comme de journal intime ou fourre-tout, tant que cela concerne Lieutenant.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

- Le Bon (blasé) -

avatar

Signalement : Hûme particulièrement blasé, d'une trentaine d'année. Très grand (près de 200cm), musclé sans que ce le soit ostantatoire. Des cheveux blanc, des yeux rouge. Une peau un peu tanée malgré une certaine paleur révélée au soleil... Un albinos quoi. Maintien toujours très droit, toujours impeccablement habillé. Sous ses vêtements? Un peu trop de cicatrices.


MessageSujet: Re: Lieutenant, Second du Phalène   17.10.11 16:04



Crash du Phalène, Mi/fin 666.
Qui aurait pu prévoir que nos moteurs se transformeraient en meringue juste après qu'elle éternue?
Heureusement, nous n’eûmes pas à déplorer de blessés grave. Ni de mort. Mais le Phalène a causé de gros dégâts en défonçant tout son avant poste, éventrant les magasins de luxes de l'Ushidaho, l'ancien Porte-Avion. Honnêtement: nous nous en sommes bien sorti. Et plus rapidement que je ne l'aurai cru. Comme si quelque chose nous avait soudainement permis de nous en extraire... sans plus ressentir nos blessures.
Et sur ce qu'il restait du pont ? Une traînée de plumes. L'odeur d'une absence.

Sécaria Post-Crash:
Un dédale de papiers, de discutions acérées avec des administratifs. Les assurances. Les avocats. Les médecins.
Pepper à l'hopital, Sid qui avait disparue. Nous avons été submergé entre la paperasse et la recherche de notre jeune cuisinière. Sans jamais une seconde.
Des menaces contre le Capitaine O'Hara, de perdre sa licence. Et elle qui ne doute de rien. Pourquoi ? Oh, eh bien... Parce que Lieutenant réglera ça, n'est-ce pas ?
Elle n'a pas perdu sa licence.

Vice-Versa (fin 666, début 667)
Réfugié dans un squat insalubre... Je me doutais pourtant que ce n'était pas la bonne période pour elle. J'aurai du voir qu'elle n'allait pas bien. Leather n'expose jamais ses véritables inquiétudes tout haut... Et cela la ronge.
Je me doute bien que ses doutes grandissent concernant nos espoirs de retrouver Sid vivante. J'ai bien quelques pistes, mais rien d'assez solide encore pour statuer.
Peut-être aurais-je du la faire parler. La rassurer. Et tout ceci ne se serait pas produit.
Quoi de bien anormal de se retrouver transformer en éléphant blanc face à un yéti en plein délire?
Rien de plus coutumier. Et quand les bêtes s'organisent en troupes tacticiennes, là, par contre: le danger se pressent.
Pas besoin de rencontrer son ennemi primitif pour le combattre. Pour le comprendre. J'en garde encore les stigmates sur ma gorge et mon dos. Ce foutu abruti de tigre n'a pas changé.

Il fallut retrouver Leather, enfermée et recluse par les militaires. Je savais que la pilule la tuerait. Aurais-je pu prévoir la plus étrange des alliances possible pour parvenir à la récupérer ? Non. Et il tient du miracle que nous soyons toujours en vie. Les Spectres sont imprévisibles. Dans le tumulte de notre plan, nous avons été séparé de notre nouvelle et éphémère alliée. Elle a probablement du apprendre que nous avions réussi. Et j'espère ne pas avoir à la croiser de nouveau. Leather parait n'avoir que des bribes de mémoire sur ce qui s'est passé. Elle a passé quelques jours alités: nous la shoutions de médicament pour venir définitivement à bout de sa fièvre.
Ce n'est que lorsqu'elle se réveilla parfaitement lucide, que tous ont enfin retrouvé forme humesque (j'avais quant à moi, ingurgité la pilule peu avant de libérer Leather). Il lui a fallu trois bonnes semaines pour se remettre complètement.

Ils nous ont obligé à bouger la carcasse du Phalène, plus enfoncé dans la Toundra. Vision dissimulée et donc moins polluante pour les usagers de l'Ushidaho. Ce n'est pas plus mal.

J'ai été à mon tour très malade. Probablement certains des effets secondaires de la pilule.
Pourquoi se produire aussi longtemps après ? Mon métabolisme est devenu un grand mystère depuis mon dernier incident.
La cicatrice infligée par Yéhouda, la griffure me démange terriblement. Elle est curieusement devenue nettement moins profonde quand je suis revenu à mon état normal.
Leather m'a demandé (elle l'a de toute manière appris de Style pour notre "visite"). Elle a aussi vu le reste. Je n'ai pas pu répondre.

Et depuis nos transformations... J'ai comme l'impression qu'on m'a arraché quelque chose.
De nouveau.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Lieutenant, Second du Phalène   

Revenir en haut Aller en bas
 

Lieutenant, Second du Phalène

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Damlon , lieutenant du Gondor
» Un article à lire de manière intelligeante ! Martelly lieutenant de Palin en AS
» Un Nouveau Lieutenant !
» Sylvarion Melendìl - Elfe [Lieutenant de Cavalerie] (en cours)
» ♠ Nomination du nouveau lieutenant de la Rivière ♠
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Longest Night -
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit