AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  




 

Partagez | 
 

 Live - When you are dead I'll be still a Live

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

- Muse Spectrale - Hancock de Night

avatar

Signalement : Spectre d'environ 1m70, habituellement voûté, en toge de la Nouvelle Eglise particulièrement souillée ; squelette proche de l'Hume, seul le visage, charnu, au regard rouge vif et au sourire disproportionné, fait tache ; voix de petite fille.


MessageSujet: Live - When you are dead I'll be still a Live   03.06.10 14:41

I. Identité:

Nom : Gthurgle Teroghiamoy'Z'uduvuavatykhilet
Prénom : Livet'N'dzermor Fsermilg'Fo Syetiwiredonehp
Surnom : Live. C'est mignon Live, non ? Et tellement plus facile à retenir …
Sexe : loin d'occuper le devant de la scène dans les pensées de Live, qui ne contrarie jamais la première impression de son interlocuteur. Live ne se penchera sans doute sur la question quand sera venu le moment de développer ses organes internes … Mais considérons-la quand même comme féminine, pour plus de facilité.
Age :inconnu, même d'elle-même -elle n'a jamais compté son âge depuis sa naissance, et quand bien même elle voudrait le savoir, ses voyages de monde en monde ont brouillé sa perception du temps. Puisqu'on a déjà posé une convention pour le sexe, posons-en une autre et décrétons qu'elle a apparemment une dizaine d'années.
Race : Spectre.
Idéologie : bienfaitrice de l'Humenité (oh oh …). Comme toute super-héroïne qui se respecte, Live agit pour le Bien sans avoir aucune accréditation étatique …
Métier : bénévole universelle. Polyvalente, elle peut mobiliser (et, hélas, mobilise) ses connaissances superficielles dans n'importe quelle domaine. Elle a même fait Balayeuse deux ou trois fois (bon, par erreur, d'accord, à la base ça se voulait juste une punition de méchants Humes. Mais quand même.).


II. Conscience du monde et Magie:

Connaissance des extra-tyrestres : relativement bonne. Live connaît assez bien les Versatilis et les Spectres, mais elle en sait peu sur les Razhals (pour elle, ce sont des Messieurs marchands chèvres pleins de sous venus d'ailleurs, et ça s'arrête là).
Connaissance des vampires : nulle. Elle est arrivée sur Tyr relativement récemment, et n'est même pas au courant des légendes sur les croquemitaines locaux.
Conscience : Éveillée.
Technique : Psyker déchirant le voile ; vu ses pouvoirs, vous pouvez la qualifier d'arcanobidouilleuse, voire d'aracnoberserk, si le cœur vous en dit.
Spécialisation : golems. Live anime les objets et leur confie une tâche unique qu'ils exécuterons inlassablement … jusqu'à ce que la magie ait des ratés.

- Hashem : les réactions des objets possédés donnent fréquemment à penser qu'ils sont dotés d'un embryon de conscience. Hashem permet de peaufiner les convulsions et les réflexes d'une telle cible pour en faire le serviteur zélé d'une cause unique.
Concrètement, un objet "hashemisé" reçoit un ensemble d'instructions qu'il exécutera dès lors sans se soucier de rien d'autre, y compris les ordres ultérieurs de sa maîtresse si elle n'a pas prévu cette éventualité. Plus la quantité d'effluves qui l'anime est importante, plus il est à même d'obéir à un commandement complexe ; si l'ordre est trop compliqué, Hashem n'a aucun autre effet que de fatiguer inutilement son utilisatrice.
Pour faire d'un objet un golem, Live doit le percevoir par au moins un sens, et doit se concentrer sur la tâche qu'elle veut qu'il accomplisse : le seul moyen qu'elle ait trouvé pour focaliser son propre esprit est d'expliquer la mission de vive voix. D'un point de vue physique, Live invoque une effluve par le biais de laquelle elle modifie la disposition de celles qui animent l'objet, de façon à affecter par ricochet son comportement. Lorsque Live arrête de se concentrer (i.e. de parler) plus d'une dizaine de secondes, l'objet accède à son indépendance : l'effluve convoqué redevient ordinaire (se joignant généralement à l'objet), le serviteur entreprend d'accomplir son destin, et Live est crevée.
Toutefois …
Comme chacun sait, la programmation est un art délicat, et les plantages sont fréquents. Ce genre de problèmes existe aussi avec Hashem. Au fur et à mesure qu'un golem se détériore, il a de plus en plus de chance de se figer, d'agir de façon aléatoire, d'activer au hasard une des séquences de son comportement, bref, de planter, de retourner à son état de truc incontrôlable. Surtout lorsqu'il se trouve dans une situation ambiguë.
De tels facteurs détériorant sont l'usure physique, certes, mais également … tadaa … la modification des effluves qui l'animent. Notamment, quand on lui ajoute ou enlève des effluves. Au fait, vous saviez que les effluves avaient tendances à s'attirer mutuellement, pour se fixer toujours plus nombreuses sur un même support ?...
Oui. Ça veut dire que le golem devient au fil du temps de plus en plus instable (et, accessoirement, puissant), et finit inéluctablement par dérailler une bonne fois pour toute. Le seul recours pour l'empêcher de nuire est alors l'exorcisme complet.
À Sécaria, où pas mal d'effluves se baladent, un serviteur devient irrécupérable en environ deux semaines, parfois moins, rarement plus.

À noter qu'on peut essayer de donner une instruction supplémentaire à un objet déjà commandé ou préciser des instructions déjà reçue, mais les conflits générés augmentent les chances de plantages dans des proportions épiques. De fait, le golem tranche systématiquement pour les instructions les plus anciennes en cas de conflit (sauf s'il plante, naturellement).

- Emet/Met : Live utilise ces deux capacités basiques, nécessitant là encore de percevoir la cible par au moins un sens, pour améliorer son contrôle sur les objets, et occasionnellement comme moyen de défense.
Emet permet d'invoquer une effluve dans un corps, ce qui a pour effet de le posséder si c'est un objet. Si c'est un être vivant, l'effluve s'en échappe généralement pour posséder autre chose, mais cause au passage une immense douleur et quelques blessures internes mineures. Live se sert d'Emet pour renforcer les capacités d'un objet, tant "cérébrales" que magiques, avant d'utiliser Hashem (en effet, un objet gavé à l'effluve peut effectuer des actions bafouant clairement les lois de la physique, comme se tordre ou voler, ce qui peut se révéler très intéressant dans certaines circonstances).
À l'inverse, Met est un exorcisme mineur permettant de se débarrasser d'une effluve. Utile pour se débarrasser d'un golem qui a définitivement fondu un boulon, mais loin d'être optimal : l'effet est très progressif et affaiblit progressivement la cible plutôt que de la calmer d'un seul coup …


[Note : les pouvoirs de Live sont directement inspiré de la légende du golem, où un rabbin anime magiquement une statue d'argile, le golem, pour qu'elle vienne en aide à sa communauté, et doit finalement la détruire lorsqu'il en perd le contrôle.
Le golem était animé grâce à l'inscription "met" sur son front, signifiant "vérité", et à un parchemin contenant le nom de Dieu (désigné par le terme Hashem, "le Nom"), dans sa bouche. Le seul moyen de tuer le golem a été d'effacer le "e" de son front, transformant le terme en "mort".

Merci Wikipédia. XD ]



III. Descriptions:

Description physique : Live a bien conscience d'être hideuse aux yeux de la plupart de ses interlocuteurs, et elle fait des efforts pour s'améliorer. Des efforts qui ne sont pas vraiment payants.

Tenez, prenons l'exemple de son manteau. Avant son arrivée sur Sécaria, Live était vêtue d'un suaire Versatilis non seulement très hygiénique, mais en plus et surtout à sa taille. Seulement elle s'est dite par la suite qu'elle susciterait plus de sympathie si elle se procurait une tenue locale. Résultat, la soutane initialement blanche d'un membre de la Nouvelle Église qu'elle a volé "pour la bonne cause" couvre à grand peine son 1m73 d'articulations diverses. En plus ses fréquentes visites des égouts ont rapidement réduit la tenue cérémonielle à l'état peu reluisant de loque brun sale. Cette parure peu efficace, trouée et glissante, n'a cependant toujours pas trouvé de remplaçante potable –Live se sent obligée de la garder.

Sur le plan corporel, Live a longtemps suivi le courant Spectre dit "classique" qui consiste à se montrer fidèle à la structure des êtres vivants rencontrés (avec un certain manque d'imagination). De fait, les membres inférieurs de Live évoquent autant des jambes que des bras, et elle possède des clavicules et un bassin bien conformés. Elle a tout de même conservé les mains à trois griffes à l'extrémité de chaque membre parce que, bon sang, c'est super pratique ces trucs-là.
Cependant, les réflexions philosophiques de la Spectre l'ont poussée sur une autre voie, ce qui affecte quelques détails de son anatomie. En fait, elle veut à présent développer ses tissus de façon originale –mais elle ne sait pas encore comment. En attendant, elle a cessé de grandir. Elle a même pris l'habitude de renforcer ses os en les attachant avec de la ficelle pour ne pas avoir à concentrer son (absence de ?) métabolisme dessus. Par contre, elle se préoccupe avant tout de son visage. Le visage, c'est ce qui permet de communiquer avec les Humes : donc elle entreprend actuellement une refonte spectaculaire de sa face pour ne plus avoir à porter la capuche. Elle s'est notamment fait pousser un large sourire plein de dents, censé inspirer confiance. Pour le moment, elle développe des muscles et une peau pour couvrir son crâne. Par contre, elle hésite pour ses yeux. Ils luisent peut-être d'une lueur rouge vif démoniaque, mais Live répugne à les modifier car ils sont très efficaces pour voir dans le noir.

Même son comportement y passe. Elle veille à s'exprimer d'une voix douce de petite fille modèle, en évitant les cris stridents et métalliques qu'elle pousse sous le coup d'une forte émotion. Elle flotte lentement à environ un mètre du sol, en se voûtant pour paraître moins grande, et en cachant ses griffes dans sa tunique –enfin, sauf quand elle adopte par mimétisme des tics gestuels humes, comme se gratter la tête ou hausser les épaules.

Live ne peut pas inspirer confiance à un Hume. Elle peut juste faire en sorte qu'il ne prenne pas la fuite à sa simple vue. À condition qu'elle soit à distance. Par temps de brume. Face à un myope. Courageux ou idiot. Bourré de préférence …
Mais ça viendra, on vous dit !


Description morale : Live est une Spectre très aimable, au caractère posé, qui adore faire plaisir à ses camarades de jeux. Elle est d'un naturel flegmatique et il est très difficile de la mettre en colère. Toutefois, elle a un sens aigue de la justice, et manifeste à l'occasion une forte réprobation intellectuelle qui a les mêmes effets pour ses malheureuses victimes.

Elle est très ouverte et accueille à bras ouvert tout enseignement ou suggestion, avec une naïveté touchante –peut-être parce qu'elle-même manque d'imagination. Il est très difficile de faire changer une opinion qu'elle tient pour vraie, et se drape dans un dignité boudeuse si on met le doigt sur une contradiction dans ses croyances. C'est un défaut d'autant plus important qu'elle interprète souvent de travers ce qu'elle entend, en prenant souvent au sens propre des propos imagés.

Live parait étonnamment hume quand on la compare à ses petits camarades. Ça ne lui pose pas de problème de fréquenter plus d'Humes que de Spectres, et elle leur rend service avec une diligence impressionnante, et même excessive quand on voit à quelle point elle comprend mal les réels besoins de l'Humenité. Elle adore la culture Hume et peut passer des heures dans un musée à s'imprégner d'Art, d'Histoire et d technologie ancienne. Sa seule concession à sa propre espèce semble être d'accorder à ses membres plus souvent le bénéfice du doute qu'aux Humes : lorsqu'elle estime que l'un d'eux fait une erreur, elle prend davantage le temps de discuter avec lui pour l'en convaincre. Live est très polie envers les Humes, et considère comme poli le fait de ne pas les troubler plus que nécessaire avec son apparence : elle ne sort que par temps de brume, et passe le reste du temps à somnoler dans les égouts, où personne ne vient la déranger. Si elle a l'impression d'effrayer une personne, elle s'enfuie en silence avec un tact étrange.

Ces airs de mère Térésa sont trompeurs. Live est en réalité d'une cruauté excessive avec les Humes, dans le sens où elle ne se soucie pas le moins du monde des dommages qu'elle cause à des individus en essayant "d'arranger les choses" à une échelle plus globale. Elle tue avec un certain regret, mais considère souvent que c'est la seule solution pour régler les problèmes engendrés par certains éléments. Et lorsqu'on lui montre qu'elle a eu tort d'avoir recourt à "l'euthanasie", elle est généralement prise de fou rire. On a tendance à l'oublier, mais elle partage le sens de l'humour Spectre typique. Et boude si on ne partage pas son hilarité face à ses gaffes.

Bref, Live est bienveillante envers l'Humenité, mais n'hésite pas à en tuer l'un des membres pour sauver le groupe. Groupe dont elle apprécie surtout les productions artistiques.

Oui, Live adore vraiment faire de l'élevage d'Humes.

Humenité : 30/100



IV. Précisions supplémentaires:

Style de combat : repli expéditif ! Live considère généralement le combat comme très impoli et s'enfuit ventre à terre dès qu'elle se retrouve dans une telle situation. Elle rallie alors une portion de sol préparé à l'avance comme "porte hashimsée" et disparaît dans le réseau des égouts. Si elle s'aperçoit qu'elle est poursuivie, elle lance à l'occasion des objets (si possible des golems) ou des effluves à ses adversaires pour les ralentir, mais elle ne vise pas particulièrement bien.
Par contre, Live considère parfois que certains individus méritent la mort. Dans ce cas elle essaye de leur apparaître pour leur expliquer en personne la raison de sa juste colère. Elle se repose sur l'intimidation pour les inciter si possible à rejoindre le droit chemin ; si cela échoue, elle se jette sur l'ennemi pour le taillader à coups de griffes, avec plus de grandiloquence que d'efficacité.
Ce n'est qu'en dernier ressort qu'elle conçoit à l'abri des golems "de combat", pour prendre une revanche.

Talents particuliers : se repère très bien dans les égouts, où elle passe le plus clair de son temps. Apprend vite, possède beaucoup de sang froid (ou du moins une absence de sang qui a les mêmes effets). Lévite très bien sans voir où elle va (de profil ou à reculons), même si elle percute parfois des obstacles. Bonne vision dans le noir.

Signes particuliers : se montre très polie avec les gens, notamment en les appelant toujours "Monsieur" ou "Madame" et en les regardant dans les yeux lorsqu'elle leur parle (d'où son talent pour le vol à l'aveugle …). Passe la majorité de son temps à somnoler dans les entrailles de Sécaria Nord.



V. Histoire:

Les seuls souvenirs précis que Live gardait de sa planète natale étaient liés à Traehmoddnik la morte. Elle se rappelait un duo de Baroudeurs en train de lui expliquer avec enthousiasme tout le bien qu'il y avait à "changer d'air", et sa propre conviction que ça avait l'air d'être un jeu pas terrible. Malgré l'avis contraire prôné par ses interlocuteurs –des Baroudeurs : tellement anciens qu'ils passaient pour avoir assisté à leur propre naissance, pour avoir oublié plus de jeux que la plupart des Spectres n'en connaitraient jamais, et, dans une moindre mesure, pour être la référence ultime en matière de croissance osseuse. La suite ne l'avait d'abord pas détrompée : il fallait jouer à cache-cache avec des Versatilis à travers la ville jusqu'à se retrouver à l'intérieur d'un bâtiment précis, et de là embarquer dans les cales d'un appareil bizarre qualifié de "vaisseau marchand tellement insalubre que ce serait pas surprenant d'y tomber sur un Bantha sauvage". Après il y avait une grande phase d'attente idiote où Live n'avait même pas le droit de toucher à tous les gros tuyaux colorés. Mais quand elle avait enfin eu le droit de sortir, Live avait fouiné un peu partout, et reconnu avec ferveur que les Baroudeurs méritaient leur réputation.

Traehmoddnik, où Live venait de débarquer, était à bien des égards une planète morte –un expert eut peut-être parlé d'astéroïde, tant cette boule de roche à l'atmosphère stérile était éloignée de son étoile. Les colons Versatilis entretenaient l'atmosphère lugubre en criblant les murs de leurs villes d'alcôves où étaient exposés les cadavres d'ancêtres, préservés à jamais par plusieurs couches de suaires synthétiques, afin de rappeler à tous la finalité ultime de toute vie.
Initialement, l'avant-poste avait été fondé comme première ligne de défense Confédérée contre les velléités guerrières d'une tribu séparatiste proche. Celle-ci ne s'était toutefois jamais manifestée, conduisant la population à survivre du travail de la mine. Le gouverneur local avait cependant estimé qu'il était temps de régler le problème une bonne fois pour toute, et avait finalement lancé l'assaut contre le système voisin. L'avance technologique dont avait bénéficié la planète comme membre de la Confédération devait mathématiquement lui donner l'avantage contre des rebelles isolationnistes.
Traehmoddnik était cependant, du fait de son propre isolement, à la traîne dans un autre domaine : l'hygiène, plus particulièrement la lutte contre les Spectres. Les Baroudeurs, qui passaient leur vie à voyager d'étoiles en étoiles, avaient tout de suite vu l'intérêt de ce terrain de jeu accessible, bourré de cachettes et momentanément dépeuplé, et avait depuis quelques années entrepris de ramener un maximum de Spectres via les vaisseaux de commerce pour "organiser", selon leurs propres termes, "une teuf monstre".

C'est ici que Live passa les meilleures années de sa vie. Chaque jour apportait son lot de surprises : la couleur du ciel, l'architecture néo-gothique, les habitudes des autochtones, tout était différent de là d'où elle venait. Et tandis que passaient les jours, ses amis les Spectres venaient de plus en plus nombreux, porteurs de contes de territoires plus exotiques encore. Le monde intérieur de Live avait explosé : désormais, irrémédiablement fasciné, elle serait incapable de renoncer à s'enivrer de savoir.
Les loisirs plus physiques n'étaient pas en reste … C'était là qu'elle avait appris le concept du "cache-cache mortel", un jeu où une équipe se cachait et une autre essayait de la trouver. Et après l'équipe déclarée gagnante était celle dont le plus de membres avait survécu. La partie avait comporté d'innombrables manches et duré plusieurs mois parce que l'équipe Versatilis avait fini par rappeler ses troupes pour jouer. Live avait fini par mettre au point une technique super-efficace : elle déguisait un cadavre momifié en Spectre, et l'envoyait faire diversion pendant qu'elle et ses potes attaquaient par derrière. En plus les cadavres animés étaient super-solides, du coup ils pouvaient resservir plusieurs manches de suite.
Malheureusement, le rythme de la partie finit par ralentir, voire s'arrêter tout à fait. Les Spectres consternés avaient fini par venir se renseigner au QG ennemi, et apprirent qu'ils avaient gagné la partie, et par là-même, le contrôle de la planète. Il fut organisé une grande fête dans les catacombes pour fêter ça, mais les Spectres se demandèrent rapidement ce qu'ils allaient faire à présent. Ils demandèrent aux Versatilis survivants de commencer une nouvelle partie de cache-cache mortel, mais ceux-ci refusèrent. Par contre, à la grande joie des Spectres, ils se portèrent garants de leur trouver … d'autres occupations.

Traehmoddnik connut donc l'occupation Spectre –d'un point de vue extérieur, c'est un régime très inhabituel et intéressant, quoique plutôt désorganisé. Les Versatilis firent honneur à leur adaptabilité et leur ingéniosité légendaire en arrivant à survivre à la meute de Spectre désœuvrée pendant encore un mois.
Les jeux étaient bien trouvés, mais Live préférait de loin les histoires. La visite guidée des musées locaux fut une révélation pour elle. Elle appris des bouches bredouillantes de guides à bout de nerfs les secrets de la peinture et de la sculpture, du symbolisme, certes, mais aussi de l'histoire (magnifiquement résumée par les collections d'armes anciennes), de la technologie (rebelote) et de la société (et dix de der).
L'imaginaire Versatilis était une vrai mine d'or pour qui s'intéressait à l'anatomie autant qu'un Spectre. Et, plus encore, Live comprit que ces bipèdes avaient bien plus d'informations à offrir que leurs squelettes.
Lorsque des vaisseaux de guerre séparatistes vinrent détruire ce qui restait de leurs agresseurs, Live se fit une réflexion bouleversante :

*Quand on tue un joueur au cache-cache mortel, il ne peut plus jouer.*


Elle médita là-dessus longtemps. D'autres Spectres (parmi lesquels l'un des Baroudeurs qui l'avait emmené, qui frimait avec son cinquième bras tout neuf) repartirent avec les vaisseaux séparatistes, ou en s'essayant au pilotage de vaisseaux-marchands. Live resta à errer parmi les ruines de la colonie que sa race avait anéanti.
*En fait, le mieux, ce serait de se cultiver d'abord, de tout faire pour maintenir la planète en vie le temps de l'apprendre par cœur, et ENSUITE de la vider de ses habitants. ^^*

Forte de cette constatation, Live se mêla au dernier groupe de Spectre, les récalcitrants qui ne s'était décidé à quitter Traehmoddnik qu'en dernier recours. Ceux-là s'en furent par une brèche spatiale ouverte par le deuxième Baroudeur. Selon ses termes :
"C'est toujours plus facile de faire ça quand on s'est un peu amusé dans les environs ...
Bon, faudrait se dépêcher, c'est mieux de voir la désinfection Versatilis à l'annulateur planétaire depuis un autre monde, ça fait un joli feu d'artifice. smile "

Et Live débarqua à Sécaria, capitale Tyrienne pour les Spectres, où elle est depuis très heureuse, bien qu'elle ait perdu toutes ses connaissances lors de la traversée (y'avait du brouillard, tout ça ...).

C'était il y a cinq mois ...


Dernière édition par Live le 29.09.11 20:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

- Muse Spectrale - Hancock de Night

avatar

Signalement : Spectre d'environ 1m70, habituellement voûté, en toge de la Nouvelle Eglise particulièrement souillée ; squelette proche de l'Hume, seul le visage, charnu, au regard rouge vif et au sourire disproportionné, fait tache ; voix de petite fille.


MessageSujet: Live   03.09.11 17:12

Depuis son arrivée sur Tyr il y a quelques mois, Live vit dans les égouts et une relative tranquillité. Elle fuit au premier cri lors de ses expéditions en surface, ce qui tend à la faire passer pour l'effet de l'alcool.

Toutefois, même les égouts n'étaient pas protégés du chaos entrainé par "le Vice". Intriguée par la prolifération d'Humes nus au comportement de rongeurs, Live se mit en quête d'une explication et d'une solution à cet état de fait assez pénible pour sa solitude. Elle croisa immédiatement la route du Capitaine Leather O'Hara, alors sous la forme d'un splendide yéti blanc aux capacités intellectuelles fortement réduites. En conséquence de quoi non seulement l'Hume ne paniqua pas à sa vue, mais en plus les deux excentriques sympathisèrent suffisamment pour décider d'une attaque commune sur les miliciens, qui mettaient "sans aucune raison" les gens en cage.
Parvenues aux docks sans autres incidents qu'une brève rencontre avec Ica Chanaan (sous forme de kodama), les complices enfoncèrent par surprise les lignes ennemis … Dans la confusion qui s’ensuit, un certain nombre d’animorphés parviennent à échapper à l’enfermement, de même que Live -Leather, hélas, fut capturée. Heureusement, Lieutenant vient à la rescousse de son capitaine ; Live se charge alors de faire diversion avec tout l'héroïsme dont elle dispose, et couvre la fuite des deux Humes.

Le temps passe, le Vice s’efface …
Live se souvient que Leather, dont elle regrette l’absence, lui a parlé de son dirigeable, le Phalène ; elle décide donc de partir à sa recherche sur le pont d’envol –en effet, la Capitaine ne lui avait pas signalé que le « Fallen » s’était écrasé sur l’Ussidaho. Après l’abandon de ses recherches fatalement infructueuses, la Spectre fait une pause à côté d’un avion à vapeur. C’est alors que l’apparent monologue d’Osvald attire son attention …


Dernière édition par Live le 17.10.11 17:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

~Et encore un schizo sur le forum.~

avatar

Signalement : L'autre main du Destin (probablement la gauche) Compte PNJ réservé à la validation des fiches. NE PAS MP.


MessageSujet: Re: Live - When you are dead I'll be still a Live   24.09.11 21:29

6 Juin 2010, Ermesynde a écrit:
Hello good morning!
Fiche validationée avec plaisir!
ON s'est bien poilé. ON a même bien apprécié.
A très très vite pour nous effrayer en jeu petite chose planante.


NB: Les fiches ont été nettoyées de tous les post non rp. Désormais, l'auteur du topic est le seul habilité à poster.

Ce topic vous servira à la fois d'étendard, comme de journal intime ou fourre-tout, tant que cela concerne Live.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Live - When you are dead I'll be still a Live   

Revenir en haut Aller en bas
 

Live - When you are dead I'll be still a Live

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] Dead or Alive [DVDRiP]
» Road accident leaves at least 32 dead in Haiti. ANMWE!!!!!!!!!!
» Version N°15 : Bang bang you're dead !
» Red Dead Redemption
» Live Fast, Die Young and Make a Beautiful Corpse - Anastasia Vanderbilt ?
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Longest Night -
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit