AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  




 

Partagez | 
 

 Attention, plante carnivore ! [Description de la Serre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

- Hohoho ! Géééant vert -

avatar

Signalement : Hume


MessageSujet: Attention, plante carnivore ! [Description de la Serre]   14.06.10 14:02

Avez vous déjà vu la jungle ? Non ? Vous êtes sûrs ? Alors tournez la tête par ici. Oui, voilà, par là. Vous voyez cet édifice aux larges baies vitrées monté sur des poutrelles de fer d'un mètre de haut ? Prenez les escaliers. Sonnez aux portes des serres et préparez vous à fuir, parce que la légitime propriétaire des lieux n'aime pas les curieux. Mais si vous aviez pu entrer, vous auriez découvert ce qu'est la jungle. Un fouillis intense de végétation luxuriante dans un climat moite et lourd, avec, parfois, un éclair de civilisation entre les branches. Là-bas, derrière les vitres des serres numéros 2 et 3, les chouchous de leur propriétaire.

C'est ici le fief du Professeur Wilanders, un ilot de végétation au milieu de la ville.

Jeanne s'était levée de mauvais pied. Les orchidées de la nouvelle aile de son empire végétal dépérissaient faute d'un petit papillon introuvable en ville ; elle aurait du recevoir un colis de larves la veille mais le fournisseur ne s'était pas montré de la journée et elle se demandait comment elle pourrait maintenir ses chères fleurs en vie en attendant la délivrance. Les orchidées n'étaient pas de ses plantes préférées, à vrai dire ; trop fragiles, trop tape à l'œil, et puis trop en vogue aussi. Mais elle avait fomenté depuis longtemps déjà le projet de reconstituer toute la flore du monde connu dans son seul "home" et elle s'y tiendrait.
Sa chambre, circulaire, était éclairée par un dôme de verre au dessus de sa tête ; elle se levait à l'aube et son rituel le matin était toujours le même.
Les commandes de la chaufferie se trouvaient à coté de son lit, tapissaient son mur d'un entrelacs de tuyaux de cuivre et de vannes qu'elle ouvrait à différents heures de la journée. La 4 et la 5 à 7h pour une légère bruine sur l'aile sud de son empire, la 8 une heure plus tard pour une averse tropicale dans la serre numéro 2, puis pour la trois un peu après - elle ne pouvait actionner les deux mécanismes en même temps, la ville avait refusé de lui allouer des canalisations suffisantes pour amener à sa un débit suffisant.

L'arrosage activé, Jeanne passa dans la pièce attenante, une cuisine minuscule où elle se beurra un peu de pain et avala son café d'une traite. Puis, retour au vert : il fallait allumer le jour au dessus de ses chéries. Une manette abaissée jeta une lumière épaisse, dense, d'un jaune orangé sur toutes les serres à la fois.

Puis, l'habituelle ronde dans la propriété, avec un carnet sous le bras pour prendre des notes ; dans la serre des séquoias géants, un harnais lacé sous les épaules la hissa jusqu'aux branches les plus hautes pour contrôler leur ensoleillement. Puis, contrôle des thermomètres - pas de thermostat, tout était manuel, ce qui requérait une vigilance de chaque instant.
Et enfin, la nouvelle aile. Ces orchidées auraient dû être mauves. Mauves ! Pas blanches, et les petites taches marrons sur les pétales qui avaient commencé à apparaitre hier s'étaient étalées encore un peu plus. Il lui FALLAIT ces larves de papillon.
Jeanne soupira et compris qu'une fois de plus, il faudrait qu'elle sorte de son exil et qu'elle aille en ville. Son livreur habituel n'avait pas déposé son colis de l'épicerie ce jour là de toute manière, et ça lui donnerait l'occasion de se tenir un peu au courant de la vie autour d'elle...
Foutaises, elle avait beau tenter de se trouver un intérêt quelconque à sortir, il fallait se rendre à l'évidence : ça allait être une corvée. Elle enfila un manteau de velours côtelé assez informe, enfonça un calot sur son chignon et laça à ses pieds des bottines de cuir. Elle huma une dernière fois l'odeur rassurante de l'humus de la serre numéro 3, sortit une cigarette déjà roulée de sa poche et l'alluma en sortant des serres. A la rencontre de l'huménité dans toute sa bassesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Attention, plante carnivore ! [Description de la Serre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Description physique (PV: Gin et Lil Meyer)
» Plante dangereuse
» Cours de description Physique (PV Lokhlass)
» ATTENTION ,HAUTE TENSION...
» [HRP] Description de la forêt
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Longest Night -
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit