AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  




 

Partagez | 
 

 Résumé du précédent scénario: Vice-Versa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

PNJ Sadique et paresseux

avatar

Signalement : Compte commun du Staff. A contacter en priorité.


MessageSujet: Résumé du précédent scénario: Vice-Versa   25.08.11 19:28

RÉSUMÉ DU SCENARIO PRECEDENT: VICE VERSA



En l'espace d'un seul instant, la totalité de l'huménité sécarienne s'est vue transformée en animaux... tandis que les animaux subissaient le sort contraire. Chaque animorphe correspondait à la nature profonde, au Totem de l'individu. Aussi si beaucoup auraient aimé se voir doté d'une symbolique animale prédatrice ou nettement plus imposante; elle dépendait de l'essence même de l'être et de son caractère.

La faute à qui? Nul ne le sait et beaucoup de rumeurs courent à ce sujet.

La version officielle parle d'un groupe terroriste qui aurait tenté de détruire les Pylônes à la lisière de la ville et aurait ainsi provoqué la libération d'émanations gazeuses hautement toxiques, aux propriétés hallucinogènes causant de graves délires. Traduction: mais non vous n'êtes pas devenue une autruche ma petite dame, tout cela c'était dans votre tête.

Les versions officieuses sont aussi nombreuses que bigarrées... On parle d'une relique découverte aux propriétés capricieuses, d'une expérience de l'Etat qui aurait mal tourné, ou encore des capacités hors-normes d'une Psyker au caractère bien trempé... Seul un tout petit nombre d'extra-lucides ou proches de l'incriminée ont compris ce qu'avait accidentellement provoqué le Capitaine du Phalène, Leather O'hara.

Entre ceux qui succombèrent à leurs instincts primaux, les hûmes primitifs apeurés aux comportement animal et les escouades militaires envoyées à la rescousse pour rétablir un semblant d'ordre: Sécaria s'était transformée en une véritable jungle urbaine, où seuls les plus grands prédateurs pouvaient s'en sortir indemnes.

Une mise en quarantaine fut édictée, et à l'intérieur fut organisée une grande battue pour regrouper et placer en isolement dans des conteneurs d'appoint toute personne atteinte par cet étrange changement.

Le "Camp BOOBA", camp militaire ultra-secret, s'installa à la lisière du fléau, non loin de l'ancien laboratoire, pour diriger les opérations et rapatrier en douce les éléments capturés en ville considérés comme très suspects (suspicion de nature Extra-Tyrestre ou de collaboration frauduleuse avec ces derniers). Mais là encore, le secret d'Etat demeure.

Au même endroit, la branche scientifique se mit à préparer un remède en découvrant une hume inconnue qui n'était plus sensible aux effets du fléau. Aidés par les plantes et conseils du Professeur Willanders, il créèrent la "pilule rouge" ainsi que des combinaisons vertes immunisantes dont militaires et médecins se revêtirent. La pilule miracle fut très vite distribuée à l'ensemble de la ville, administrée aux captifs des conteneurs et remise de manière plus illégale - par le biais de Caleb Mancuso qui se chargea de la distribution - à ceux qui ne s'étaient pas fait prendre.

En attendant que l'effet vice-versa trouve une échéance plus... naturelle, la pilule permit de recouvrer une certaine normalité dans la ville.

Personne n'en connaissait encore les effets secondaires.


/Conséquences/


Sécaria offre à présent une vision apocalyptique de ruines d'anciens affrontements...

Le Downward Bar -haut lieu des Balayeurs- a été victime d'un raid destructeur et meurtrier: seule la bâtisse subsiste. Dans toute la ville, on ne compte plus les dégâts matériels et hûmesques.

Beaucoup de Roughs moururent, victimes de la pilule qui s'avéra en fait capable d'annihiler la magie; ceux qui survécurent souffrirent le martyre ou demeurèrent dans le coma. Parmi les rares vampires perdurant ici, ceux qui ne furent pas avertis à temps par l'Oracle furent également foudroyés par ce remède... Les Psyker et Techies, quant à eux, subirent l'équivalent d'infections virales particulièrement carabinées: bronchites, pneumonie, gastro-entérites, migraines effroyables... Tous les magiciens développèrent de surcroît des manifestations allergiques au minimum gênantes, parfois mortelles.
Certaines personnes, premiers cobayes de la pilule subirent un retour à la normale "morcelé", conservant des parties animales de leur animorphe. Très peu d'entre eux survécurent, les quelques rescapés restent sous bonnes gardes des militaires et des scientifiques (= pour trouver un remède efficace ou pour continuer les tests ?).

Tous ceux qui avaient pris la pilule se virent momentanément dépossédés de leur pouvoir.

Et une dizaine de jours après les premiers cas, un étrange voile bleuté recouvrit toute la ville. Il rendit leur forme originelle à ceux qui étaient encore transformés et causa de nouvelles réactions allergiques, de quelques picotements désagréables à de véritables plaques rouges, chez ceux qui avaient été traités par la pilule.

Ceux qui avaient été blessés au cours de leur animorphe ne retrouvèrent pas les mêmes blessures sous leur forme hume. Celles-ci étaient en fait proportionnelles à la sensibilité à la douleur de chaque individu. Ainsi les plus faibles, ceux qui blêmissaient d'effroi en voyant leur sang couler à flot, ont vu ces cicatrices être reportées telles quelles sur leur corps hume, voir s'aggraver sous l'effet de leur panique, tandis que les durs à cuire ont vu leurs plaies diminuées - par exemple, une patte sérieusement entaillée devint pour le sensible un bras quasiment amputé, tandis qu'il ne subsistait qu'une cicatrice discrète sur le membre du plus costaud.

Quant au retour des pouvoirs... Il dépendra de chaque individu, et du temps à faire disparaitre toutes traces de la pilule dans l'organisme.
Certaines disparitions pourraient même être... permanentes.


Les seuls qui semblent s'en sortir a bon compte: les militaires (qui décidèrent d'établir une base secrète et permanente en ville), les ghoules qui ont trouvé un remède inattendu -et provisoire- dans la pilule (qui ralentit l'effet du S.A.I.N.T.) et les spectres qui, insensibles à tout ces effets, ont juste eu un terrain de jeu un peu plus mouvementé.



De nombreuses questions demeurent encore sans réponses et les pistes arachnéennes: qu'est-il advenu de l'hume à l'origine du remède ? Qu'est-il advenu des êtres capturés ? Qui sont réellement ces militaires ? Quels sont leurs véritables objectifs ? Pourquoi le QG des Balayeurs a été attaqué ? Par Qui? Que se passe-t-il concrètement dans ce foutu labo ?

Saurez-vous découvrir ce qui se trame en cette toile conspiratrice ?



-> Lire le message radiophonique retransmis à l'époque
-> Parcourir la trame détaillée du scénario

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Résumé du précédent scénario: Vice-Versa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Campagne AD&D : scénario cinquième
» Li cacho-dent (casse-dents ou croquets aux amandes)
» Résumé de l'intrigue
» Scénario : Attaque à la lisière de Fangorn (S.D.A)
» [Scénario] Vol
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Longest Night -
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit